1 min de lecture D-Day

70 ans du Débarquement : "Le genre humain n'aurait pas dû avoir à affronter ça", estime un vétéran

TÉMOIGNAGE - Joseph Chiofolo n'avait que 22 ans le jour du Débarquement. Le souvenir de cette journée continue de le hanter, 70 ans plus tard.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
70ème anniversaire du Débarquement : "Le genre humain n'aurait pas dû avoir à affronter ça", estime un vétéran Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont Journaliste RTL

Joseph Chiofolo a longtemps gardé le silence. Mais cet infirmer vétéran de l'armée américaine a participé au Débarquement, le 6 juin 1944. Un souvenir toujours douloureux, 70 ans après les faits. A l'époque, il n'est qu'un jeune homme de 22 ans, assistant médical ayant participé à la guerre en Sicile et en Afrique.

"Quand j'ai débarqué, il y avait déjà des morts sur la plage d'Omaha Beach. En dix minutes, tout le matériel médical était épuisé", raconte-t-il, des larmes dans la voix. Pendant deux longues heures durant lesquelles il ne bénéficiera que de peu de soutien, les blessés affluent et meurent dans ses bras.

"Dieu était de mon côté : je m'en suis sorti, j'étais le chanceux", estime-t-il. Rentré à New York, il s'y installera comme artisan-bijoutier. Et de conclure : "Le genre humain n'aurait pas dû avoir à affronter ça. C'est tout ce que je peux dire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
D-Day Société États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants