1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. 54% des Français n'ont pas aimé 2016, mais 58% se disent optimistes pour 2017
3 min de lecture

54% des Français n'ont pas aimé 2016, mais 58% se disent optimistes pour 2017

Selon une enquête Harris Interactive réalisée fin décembre, les Français boudent 2016, mais leur optimisme reste intact pour la nouvelle année.

La foule célèbrant le Nouvel An sur les Champs-Elysées à Paris (illustration)
La foule célèbrant le Nouvel An sur les Champs-Elysées à Paris (illustration)
Crédit : PIERRE ANDRIEU / AFP
Jean-Daniel Lévy, directeur du Département Politique et Opinion de Harris Interactive : "Les Français sont confiants pour 2017, principalement ceux de droite"
00:56
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

"Ce n'est pas top, mais ça va s'arranger". Ainsi pourrait-on résumer, sommairement, la pensée des Français pour ce début 2017. Le bilan de l'année écoulée n'est pas fantastique, mais chacun croit globalement en une amélioration, selon l'enquête Harris Interactive pour RTL, réalisée en ligne entre le 27 et le 29 décembre 2016 auprès d'un échantillon de 2.295 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.

54% des personnes sondées estiment que l'année a été négative, dont 13% "très négative". Un an plus tôt, les Français estimaient également à 54% que 2015 avait été une mauvaise année. Les jeunes (18-35 ans) sont les plus sévères à l'égard de l'année 2016 : 54% d'entre eux estiment que 2016 a été une mauvaise année, contre 43% pour les 35-49 ans et 36% pour les 50 ans et plus, plus optimistes.

Du côté politique, l'année a été particulièrement mauvaise pour 54% des sympathisants socialistes. Les plus positifs sont les sympathisants FN, qui ne considèrent qu'à 34% que l'année a été mauvaise. Chez Les Républicains, on estime que 2016 a été mauvaise à 46%, quand 38% des sympathisants du Front de gauche la considèrent négativement.

Les Français majoritairement optimistes

Malgré un bilan majoritairement négatif pour l'année 2016, l'optimisme reprend le dessus pour l'année 2017 : 58% des Français sondés se disent optimistes à l'égard de l'année qui commence. C'est cinq points de plus qu'au 1er janvier 2016 : un an plus tôt, seuls 53% des Français envisageaient l'année à venir avec optimisme.

À lire aussi

Si les jeunes (moins de 35 ans) sont les plus négatifs sur l'année 2016, ils sont également les plus optimistes pour les douze prochains mois : 74% d'entre eux accueillent 2017 avec joie, contre 60% chez les 35-49 ans et 47% pour les 50 ans et plus. Les sympathisants PS estiment à 70% que l'année 2017 sera bonne, 66% pour les Républicains, 58% pour le Front de gauche, 43% pour le FN. Pour résumer, les Français estiment à 54% que l'année 2016 a été négative. Ils avaient le même avis pour l'année 2015. Toutefois, ils sont 5% de plus que l'année dernière à éprouver de l'optimisme pour la nouvelle année.

Lutte contre le terrorisme, chômage... Les priorités des Français

La lutte contre le terrorisme figure en première place des thématiques prioritaires pour les Français en 2017 (78%, contre 75% pour 2016), suivie du chômage (74%), du système social (67%) et de l'insécurité (67%). La lutte contre le terrorisme est une priorité qui a connu une hausse de 19 points en deux ans. Seuls 37% estiment que la lutte contre le terrorisme va porter ses fruits, 24% estiment que le chômage va reculer, 21% sont optimistes quant aux progrès du système social.

Enfin, les Français ont également de l'imagination lorsqu'il s'agit de la Nation. Ainsi ils souhaitent à la France : "un président qui ait la carrure et la fermeté pour redresser la France", "une augmentation de notre pouvoir d'achat", "de la croissance, plus d'écologie et une réforme de l'école", "la paix dans le monde", "du travail pour tous et la fin du terrorisme".

Emmanuel Macron, "monsieur optimisme" ?

Selon les Français, aucune personnalité politique testée n’aurait un effet positif majeur sur leur optimisme si elle devenait président de la République. Emmanuel Macron est toutefois le mieux placé dans le sondage : son élection rendrait 25% des Français plus optimistes pour l'avenir de la France. Il est suivi par Marine Le Pen, qui rendrait 21% des Français plus optimistes, mais surtout 48% d'entre eux plus pessimistes.

Emmanuel Macron devance largement ses adversaires, puisque 33% des sondés seraient plus pessimistes pour l'avenir de la France, tandis que tous ses adversaires atteignent ou dépassent les 43% sur ce critère. À noter : ni l’hypothèse d’une élection à la présidence de la République de Manuel Valls, ni de celle d’Emmanuel Macron ou d’Arnaud Montebourg ne favorisent l’optimisme d’une majorité de sympathisants socialistes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/