1 min de lecture Manifestations

1er mai : "Une complicité entre des 'gilets jaunes' et le black bloc", dit un spécialiste

INVITÉ RTL - L'enseignant-chercheur spécialiste des mouvements radicaux Sylvain Boulouque est revenu sur l'action de ces militants d'ultra-gauche, qui inquiètent en ce 1er mai.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
"Il y a une complicité entre certains 'gilets jaunes' et le black bloc", dit un spécialiste Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Léa Stassinet

Entre 1.000 et 2.000 militants radicaux d'ultra-gauche qui constituent ce qu'on appelle les black blocs sont attendus ce mercredi 1er mai à Paris. La menace d'un chaos est-elle réelle ? "Il y a un nombre de militants voulant participer à une manifestation plus ou moins violente qui est relativement important et qui va grossissant d'année en année et de manifestation en manifestation", affirme sur RTL Sylvain Boulouque, enseignant-chercheur à l'école du professorat de l'université de Nanterre, spécialiste des mouvements radicaux. 

"Donc il y a des risques d'affrontements entre forces de l'ordre et manifestants", ajoute-t-il. "Le black bloc en tant que tel n'existe que parce que c'est une pratique manifestante, c'est-à-dire que ce sont des manifestants qui à un moment T décident de se regrouper, de se vêtir de noir, de se couvrir de lunettes pour aller à l'affrontement ou alors s'en prendre à des symboles matériels du capitalisme", explique le spécialiste. Selon lui, on observe "une forme de bienveillance de la part des autres manifestants". 

Tous les membres des black blocs sont des sympathisants proches de la gauche en général

Sylvain Boulouque, enseignant-chercheur à l'école du professorat de l'université de Nanterre, spécialiste des mouvements radicaux
Partager la citation

Interrogé sur leurs rapports avec le mouvement des "gilets jaunes", Sylvain Boulouque est formel : "Un certain nombre de 'gilets jaunes' a viré black bloc. Il y a une porosité qui existe, parfois même une complicité entre certains 'gilets jaunes' et le black block en tant que tel".

L'enseignant a également détaillé la variété des profils que l'on trouve à l'intérieur de cette mouvance : "Il y a différentes formes d'anticapitalisme : on va avoir tous les courants, des maoïstes, anarchistes... Tous les membres des black blocs sont plutôt des sympathisants proches de la gauche en général et de la gauche anticapitaliste en particulier" conclut-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations 1er mai Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants