2 min de lecture Carburants

Bretagne : la carte des stations de carburant en pénurie de carburants

À deux jours de la grève du jeudi 5 décembre, les professionnels du BTP ont décidé de poursuivre le blocage des dépôts pétroliers laissant plus de 400 stations-service totalement à sec et 400 autres en rupture partielle.

La carte collaborative des stations de Bretagne
La carte collaborative des stations de Bretagne Crédit : Le Télégramme
IMG_0047
Nicolas Scheffer

Depuis jeudi dernier plus aucun camion ne circule et les stations ne sont plus ravitaillées. La pénurie a d'abord touché la Bretagne, l'ouest de la France et elle est en train de se propager dans tout le pays. 

Près de 400 stations-service sont à sec ce mardi 3 décembre. En cause le blocage de cinq dépôts pétroliers dans l'ouest du pays par les professionnels du BTP qui protestent contre la suppression de l'avantage fiscal sur le gazole non routier (GNR), prévu dans le projet de loi de finances pour 2020. "Le GNR, une niche fiscale ? Non, c'est l'énergie de notre outil de travail", pouvait-on lire sur une banderole devant le dépôt pétrolier du Mans.

Dans l'Ouest il est très difficile d'avoir de l'essence entre Avranches et La Rochelle. Le Finistère a dû réquisitionner onze stations pour les véhicules d'urgence. Au total, près de 400 stations sont en rupture totale et 400 autres en rupture partielle sur les 11.000 stations que compte le pays. 

Voici la carte interactive d'Essence&Co qui recense les stations-service de la France entière.

La préfecture du Finistère se montre rassurante

De son côté, la préfecture du Finistère a rassuré la population en indiquant qu'il n'y avait "pas de pénurie de carburant dans le département". Elle a également confirmé un phénomène classique de ce genre de blocages, puisque c'est précisément la ruée vers les stations-services, par crainte d'un manque de carburant, qui engendre ces pénuries et la fermeture partielle ou totale de certains points de distribution.

À lire aussi
Des puits de pétrole en Iran, le 12 mars 2017 carburants
Coronavirus : les prix du pétrole au plus bas depuis 17 ans


Par crainte de la poursuite des blocages, et avant la journée de grève massive qui se profile jeudi 5 décembre, un arrêté gouvernemental a décrété une mesure d'urgence permettant une "dérogation temporaire aux règles en matière de temps de conduite et de repos pour le transport d'hydrocarbures". En attendant que la situation se débloque, il est pour le moment conseillé de ne pas remplir outre mesure les réservoirs des véhicules afin de ne pas augmenter le risque de pénurie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carburants Essence Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants