1 min de lecture Auto

Ford : le plan de restructuration annonciateur d'un départ de l'Europe ?

Le plan de restructuration du constructeur américain, marqué par une suppression massive d'emplois mais aussi la fermeture de six usines, pourrait bien signifier que Ford plie bagage du Vieux Continent.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Ford : le plan de restructuration annonciateur d'un départ de l'Europe ? Crédit Image : AFP / NICOLAS TUCAT | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission

Ford ne fait pas dans le détail. Le géant américain de l'automobile a annoncé un plan de restructuration en Europe qui va supprimer 12.000 emplois et fermer six usines parmi lesquelles figure celle de Blanquefort en Gironde. Si Ford ne tire pas, en tout cas pas encore, un trait définitif sur l'Europe, comme a pu le faire General Motors, les salariés peuvent parler de brutalité.

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le cours de Ford a gagné 2,5% à la Bourse dès l'annonce de ce plan. Le problème qui explique l'ampleur de ce mouvement est avant tout sa facture de 20 ans d'échecs en Europe. Le groupe Ford n'attire plus les acheteurs comme en atteste ses chiffres. Le constructeur américain possédait 11% du marché au tournant du siècle et seulement 6% actuellement.

Tout indique que cette descente aux enfers n'est pas enrayée puisque 24 de ses usines sont sous-utilisées en Europe, son organisation commerciale s'avère inadaptée et ses mauvaises performances économiques ont très peu de perspectives encourageantes à court terme. En fait, Ford est en retard dans l'hybride, dans l'électrique, dans la voiture autonome et se débat pour retrouver une place sur la carte automobile mondiale.
À terme, Ford pourrait bien plier bagage de l'Europe. Les restructurations successives engagées par la nouvelle direction, qui a budgété 11 milliards d'économie pour remodeler l'ensemble de l'entreprise, peuvent en effet être considérées comme la mise en route d'un processus global du retrait de la marque sur le Vieux Continent.

Les plus

- En Allemagne, le chimiste BASF va supprimer 6.000 postes de travail pour dégager 2 milliards d'économie.

À lire aussi
Un agent de surveillance de la voie publique met une contravention pour mauvais stationnement (image d'illustration) faits divers
Nord : les policiers conduisent sa voiture, elle doit payer 6.000 euros d'amende

- 2018 a été une année difficile pour l'édition française qui est confrontée à une baisse régulière de son chiffre d'affaire.

La note

- 5/20 aux Ponts et Chaussées de France. Un pont sur dix de notre pays serait dans un état critique, cela représente tout de même 25.000 ponts au total.

Lire la suite
Auto Ford Constructeur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants