2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : le PIB plonge d'environ 6% au 1er trimestre, annonce la Banque de France

INVITÉ RTL - François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a annoncé que l'économie française avait perdu environ 1/3 de son activité, et que le PIB avait plongé de -6% sur l'ensemble du premier trimestre.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Coronavirus : le PIB plonge d'environ 6% au 1er trimestre, annonce la Banque de France Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Esther Serrajordia

L'impact économique, au bout de quatre semaines de confinement, est sans précédent. Invité sur RTL, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, a déclaré avoir terminé la première enquête très précise de l'économie française dans le confinement, donc à partir de la mi-mars. 
 
Résultat : pendant cette deuxième quinzaine de mars, l'économie française a perdu environ un tiers, -32% de son niveau d'activité. Elle tourne au deux tiers de son activité habituelle. 

"Sur cet ordre de grandeur, il rejoint des estimations qui ont été faites jusque là. Ça veut dire que le PIB a plongé d'environ 6% au 1er trimestre. Chaque quinzaine de confinement nous coûte à peu près 1,5% de niveau de PIB annuel et 1% de déficit public supplémentaire", a-t-il déclaré. Les secteurs qui continuent à tourner sont l'agroalimentaire et l'industrie pharmaceutique. À l'inverse, certains secteurs (cafés, restaurants, hôtels) sont quasiment à l'arrêt. 

Les Français consomment environ 1/3 en moins

"Ce qui peut ressembler à cette crise dans l'histoire lointaine, c'est mai 1968, lorsque durant plusieurs semaines l'économie française avait été mise à l'arrêt. Au deuxième trimestre, le PIB avait baissé de plus de 5%, ce qui se rapproche de ce que nous vivons aujourd'hui", a déclaré le gouverneur de la Banque de France. 

"Il faudra que tout cela se paye mais je crois qu'aujourd'hui ce n'est pas le moment de compter", a déclaré François Villeroy de Galhau. "La croissance française sera fortement négative en 2020 mais elle devrait être positive en 2021", a-t-il ajouté, "nous aidons les entrepreneurs et leurs salariés, c'est notre intérêt puisque nous serons en situation de repartir plus vite sur la croissance une fois que nous seront sortis du confinement". 

À lire aussi
Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des transports transports
Coronavirus : le masque restera obligatoire dans les transports, confirme Djebbari sur RTL

Enfin, le gouverneur de la Banque de France a déclaré que les Français consommaient moins durant cette période de confinement, d'environ un tiers par rapport à leur consommation habituelle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Confinement Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants