1 min de lecture

Conflit de voisinage: ce qu'il faut retenir

Dans le 9h30-11h00, Julien Courbet évoque le cas de Fabrice dont le voisin laisse sa propriété sans entretien depuis des années.

Julien Courbet Ça peut vous arriver Julien Courbet iTunes RSS
>
Le cas de Fabrice Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
ca peut vous arriver - julien courbet
Julien Courbet


Le cas de Fabrice

Fabrice vit dans un village à la campagne et rencontre un sérieux problème avec une association propriétaire du terrain voisin. De 1998 à 2007, le domaine accueille des colonies de vacances tous les étés. Puis, en 2008, changement de topo. Plus personne ne vient pour la bonne et simple raison que le terrain est mis en vente. Seulement, les années passent sans que personne n’achète. A l’exception d’un entretien pour favoriser une visite en 2011, la propriété est laissée totalement à l’abandon. Résultat, la végétation ne cesse de se développer.  Fabrice est même envahi jusque chez lui par les mauvaises herbes. En 2016, le manque d’entretien est tel qu’il provoque la chute d’un arbre et une coupure électrique dans tout le quartier. A plusieurs reprises, il envoie des mails pour prévenir l’association. Mais personne ne prend le soin de lui répondre. Même ses courriers recommandés des 11 mars et 6 mai derniers restent sans réponse. Quant à la mairie, elle ne fait rien pour solutionner le problème… 

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoignez ou soumettre votre cas : le facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants