2 min de lecture Éclairage

Airbnb va reverser 24 millions d'euros de taxe de séjour aux communes françaises

La plateforme de location applique l'élargissement de la collecte de la taxe de séjour à 23.000 communes françaises, rapporte "Le Parisien". Un chiffre qui représente près du double des 13 millions d’euros reversés par l’entreprise en 2017.

Airbnb, installations, San Francisco, 2018 (illustration)
Airbnb, installations, San Francisco, 2018 (illustration) Crédit : Phillip Faraone / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

C’était l’un des vœux les plus chers des collectivités locales. Celui d’imposer à Airbnb, le service de location entre particuliers le plus populaire au monde, la collecte d’une taxe de séjour reversée aux communes et municipalités françaises.

Si lors de son lancement en 2015, dans le cadre de la loi de Finances, seules Paris et Chamonix avaient mis en place la perception de cette manne facultative, réinvestie dans le financement de projets communaux, ce sont à présent quelque 36.000 villes qui la réclament.

Et pour cause, depuis le 1er juillet 2018, l'obligation pour les plateformes de collecter et de redistribuer les sommes reçues a été élargie à 23.000 communes, contre 50 en 2017. De plus, la réforme de la taxe de séjour comprise dans le budget 2019 rends sa collecte automatique obligatoire à compter du 1er janvier. 

À lire aussi
À la caisse d'un supermarché Carrefour (Illustration) consommation
Nutella, Coca-Cola, Ricard... Pourquoi des produits seront plus chers vendredi

Quels changements pour les tarifs ?

Dans les faits, la révision du texte censée être appliquée par l'ensemble des plateformes depuis le début de l'année, s'avère difficile à mettre en oeuvre. Par conséquent, le montant et la collecte du prélèvement risquent d'évoluer plus lentement que prévu.

Le changement majeur de la contribution ne concerne que la catégorie des "meublés non classés" et représente 1 à 5% du prix d'une nuitée par personne et par an dans ce type de location. Par ailleurs, l'automatisation devrait décharger les hôtes de leur responsabilité de collecter et transmettre eux-mêmes l'argent de la taxe aux mairies. 

Une automatisation progressive

Comme le précise Airbnb sur son site, l'automatisation de la collecte n'aurait pu être effective dès le 1er janvier que si la totalité des communes inscrites avait soumis aux plateformes un fichier regroupant leurs tarifs actualisés avant le 1er octobre 2018. 

L'entreprise a toutefois indiqué que pour ne pas pénaliser les communes manquant à l'appel, elle continuerait à leur reverser la taxe de séjour aux tarifs en vigueur en 2018, durant les premiers mois de l'année, avant de réajuster ses virements sur la base des nouveaux tarifs fixés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éclairage Airbnb Taxe de séjour
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796270285
Airbnb va reverser 24 millions d'euros de taxe de séjour aux communes françaises
Airbnb va reverser 24 millions d'euros de taxe de séjour aux communes françaises
La plateforme de location applique l'élargissement de la collecte de la taxe de séjour à 23.000 communes françaises, rapporte "Le Parisien". Un chiffre qui représente près du double des 13 millions d’euros reversés par l’entreprise en 2017.
https://www.rtl.fr/actu/conso/airbnb-va-reverser-24-millions-d-euros-de-taxe-de-sejour-aux-communes-francaises-7796270285
2019-01-18 19:02:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/n_9iaM63ZUl06yZd36is_g/330v220-2/online/image/2019/0118/7796272307_erzr.jpg