2 min de lecture Aviation

Air France enterre sa filiale low-cost Joon

Sa formule "Long Courrier Low- Cost" était trop cher pour attirer les chasseurs de prix bas et pas assez sophistiquée pour justifier des billets presque plein pot.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau
>
Aviation : Air France enterre sa filiale Joon Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Camille Schmitt

Air France va enterrer sa filiale Joon créée il y a à peine un an. C’est le premier jalon d’un plan beaucoup plus large que le nouveau chef pilote Ben Smith devrait révéler très vite. 

Cet enterrement sans fleur ni couronne de Joon, c’est celui d’un OVNI du transport aérien. Sa formule LC-LC, Long Courrier Low- Cost, était trop cher pour attirer les chasseurs de prix bas et pas assez sophistiquée pour justifier des billets presque plein pot. 

Avec cette clarification, les voyages au long court seront l’apanage d’Air France, avec l’ambition de séduire les passagers à forte contribution. C'est-à-dire ceux qui occupent les sièges de première classe, de la classe Affaire ou Éco Premium. Le court et le moyen-courrier devrait être dévolu à Transavia dont la flotte et les liaisons vont grossir dès cette année.

À lire aussi
Lyon dans la région Auvergne-Rhône-Alpes faits divers
Prise de convulsions, une fillette de 3 ans évacuée d'un vol Bastia-Paris

Vers une sortie des turbulences ?

2018 aura été une année très particulière. Pour la première fois Air France-KLM aura, en dépit des grèves et des "gilets jaunes", transporté plus de 100 millions de passagers. Pour la première fois, elle est dirigée par un anglo-saxon de surcroît spécialiste du transport. Enfin, pour la première fois, le syndicat des pilotes est dirigé par un élu au fait des exigences de la compétition internationale. C’est encourageant.

Mais ça n'est pas suffisant pour Air France. Le pavillon tricolore continue d’afficher des performances très inférieures à celle de sa filiale KLM. Et sa croissance l’an dernier est exclusivement portée par Transavia, qui reste avec 38 appareils et 16 millions de passagers une naine face à Ryanair ou Easyjet.

Rattraper son retard

Sur le papier, les chances de la compagnie de rattraper son retard sont réelles. Air France dispose d’atouts et notamment de celui d’être associé au confort et au luxe à la française. Encore faut-il que les passagers les perçoivent et que par ailleurs les chiffres en témoignent. Ce n’est pas le cas, faute de compétitivité. Les concurrents volent plus vite et plus haut.

Quand British Airlines augmente son trafic de 7,7%, Ryanair de 8% et Lufthansa de presque autant, le bloc Air France-KLM ne gagnent que 2,8% de voyageurs supplémentaires et des voyageurs presque exclusivement installés dans les sièges de la compagnie Néerlandaise. C’est cet écart entre les 2 ailes de la même compagnie qui inquiètent les analystes. Il faut le combler au plus vite sous peine de voir fleurir un scénario du type Renault-Nissan.

Les plus

L’américain Ford bat en retraite dans toute l’Europe où il emploie encore pourtant 53.000 personnes. Sa part de marché s’est effondrée à 6%.

La France débute son programme d'emprunt de 200 milliards d'euros prévus pour l'année 2019. Quelques 8 milliards d'euros ont été prélevés dès jeudi 10 janvier. 

Les notes du jour

4/20 au site Vente-privée. Le spécialiste du déstockage sur Internet aurait sciemment trompé les consommateurs sur ses réductions de tarifs selon la Direction générale de Concurrence.

13/20 à EDF, qui vient d'être choisi pour défricher le marché saoudien de l'éolien. Un contrat d'un demi milliard d'euros qui est très prometteur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aviation Air France Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796197156
Air France enterre sa filiale low-cost Joon
Air France enterre sa filiale low-cost Joon
Sa formule "Long Courrier Low- Cost" était trop cher pour attirer les chasseurs de prix bas et pas assez sophistiquée pour justifier des billets presque plein pot.
https://www.rtl.fr/actu/conso/air-france-enterre-sa-filiale-low-cost-joon-7796197156
2019-01-11 10:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qv8obra7Qlw0kOR_Ar5XTQ/330v220-2/online/image/2019/0111/7796197347_un-avion-joon-la-filiale-d-air-france-le-6-aout-2018.jpg