1 min de lecture Santé

Santé : nouveau rappel de reblochons après l'intoxication de deux enfants

Un nouveau rappel de reblochons a été engagé jeudi 20 décembre. Deux enfants ont été victimes d'une "intoxication sévère" après en avoir consommé.

Du reblochon de Savoie (illustration)
Du reblochon de Savoie (illustration) Crédit : Gerard Lacz / Rex Featu/REX/SIPA
Éléonore Merlin
et AFP

Deux jeunes enfants ont été victimes d'une intoxication sévère après avoir consommé du reblochon au lait cru fabriqués par la Société fromagère d'Eteaux. Leur intoxication a été provoquée par la présence d'Escherichia coli de type O26, une bactérie susceptible de provoquer des diarrhées hémorragiques et/ou des atteintes rénales sévères. 

Les reblochons concernés sont des fromages entiers, de 450 grammes, vendus emballés dans une grande variété d'enseignes et commercialisés sous les marques Pochat et Fils et Beulet. "Les investigations sont en cours dans l'entreprise et dans les élevages laitiers fournisseurs afin de déterminer la source de la contamination par Escherichia coli O26", a précisé la Société fromagère d'Eteaux.

Plusieurs cas d'intoxication au reblochon ont été relevés cette année, donnant lieu à chaque fois à des rappels de fromages sur le marché. Le mois dernier, la Fromagerie de la Tournette, en Haute-Savoie, avait lancé une opération de retrait de reblochons entiers et de demi-reblochons au lait cru, suite à des cas d'infection à la salmonelle constatés chez 14 personnes. 

Entre mai et juin, la fromagerie familiale Chabert de Cruseilles (Haute-Savoie) avait également procédé à des retraits massifs de reblochons après l'intoxication de douze enfants, dont l'un était décédé, par cette même E. coli O26. 

Lire la suite
Santé Fromage Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants