2 min de lecture Training

Running : ce qui se passe quand on fait sa première course

TÉMOIGNAGE - Faire une course organisée est une première expérience marquante. Margot de Souza, désormais triathlète, vous raconte son baptême du feu.

La première course est toujours un moment important
La première course est toujours un moment important Crédit : Pinterest
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

C’était  il y’a environ un an et demi mais je m’en rappelle comme si c’était hier. Je commençais la course à pieds, je ne courais que depuis 4 mois et encore, mais mon chéri m’avait dit : "Il faut mettre un dossard". Sur le coup j’avoue que je n’ai pas compris l’intérêt mais surtout je ne me sentais pas prête. Aucun passé de sportive, je trottinais plus que je ne courrais et faire une course me paraissait impossible.

Il m’a inscrit plus ou moins de force, à la Foulée des Gazelles, une course de 7,5 km dans le centre de Toulon.
La veille de la course le stress a commencé à arriver, le maximum que j’avais couru jusque alors était 5 km, alors faire 7,5 bornes… Je suis allée retirer mon dossard la veille (ce que je conseille fortement même encore aujourd’hui après plusieurs courses, c’est toujours du stress en moins le jour J). J’ai préparé mes affaires (ceinture porte dossard, dosette en cas de coup de mou, tenue qui va bien avec le tee shirt de la course pour se mettre dans l’ambiance, chaussures etc…) et je suis allée me coucher.

Le départ débloque tout

La nuit avait été courte, je stresse toujours la veille d’une course. Le mieux c'est de bien dormir les jours précédant la course. Au réveil, petit déjeuner obligatoire, avec gâteau sport au chocolat préparé la veille et boisson chaude.
Ensuite c’est le départ pour rallier le lieu de la course, il y’avait environ 2000 filles qui allait courir ce jour là. C'était impressionnant. J'ai eu mal au ventre, envie d’aller faire pipi pour la 200e fois (la peur sans doute), les mains moites, le cardio déjà dans le rouge et des sensations de chaud et froid jusqu’au top départ. Ce moment particulier où la peur cède place en une seconde à l’excitation. Ça y’est c’est parti. Les entraînements que l’on a fait jusque- là, les bonnes séances, les mauvaises que l’on a enchaînées, tous ces moments sont récompensés par. Entre magie, excitation, euphorie.

À lire aussi
La "Reebok Spartan Race" est une course de haut niveau Training
EN IMAGES - "Reebok Spartan Race" : le parcours du combattant dans la boue

Il y’a des courses qui se passent mieux que d’autres, on ne va pas se mentir, mais rien ne vaut une course où on a pris du plaisir, où on s’est dépassé, challengé, mais une chose est sûre : à partir du premier dossard porté tout change. On n’a qu’une seule envie celle de recommencer. Celle de remettre un dossard, vite très vite ! Pour ressentir à nouveau cette excitation, cette adrénaline que procure une course. Alors si vous hésitiez, ne doutez plus. Lancez vous.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Training Fit
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782842952
Running : ce qui se passe quand on fait sa première course
Running : ce qui se passe quand on fait sa première course
TÉMOIGNAGE - Faire une course organisée est une première expérience marquante. Margot de Souza, désormais triathlète, vous raconte son baptême du feu.
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/running-ce-qui-se-passe-quand-on-fait-sa-premiere-course-7782842952
2016-04-16 14:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nW_FlE8Mam0OhzDEV7awdw/330v220-2/online/image/2016/0415/7782843754_running.jpg