1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Michel Cymes conseille la luminothérapie contre la dépression saisonnière
2 min de lecture

Michel Cymes conseille la luminothérapie contre la dépression saisonnière

ÉDITO - Ce traitement peut aider à pallier le manque de lumière naturelle qui survient à l'automne et à l'hiver.

Michel Cymes conseille la luminothérapie contre la dépression saisonnière
02:35
Michel Cymes conseille la luminothérapie contre la dépression saisonnière
02:38
Michel Cymes & Loïc Farge

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la luminothérapie (littéralement "traitement par la lumière"). Il est ici question du traitement de la dépression saisonnière, mais aussi de prévenir le coup de blues qui nous guette en plein automne quand l'ensoleillement se fait de plus en plus rare. La rétine n'intègre plus assez la lumière, ce qui affecte directement notre humeur. Conséquence : on se sent raplapla, on a l'énergie d'un escargot sous sédatif, la motivation nous abandonne, on a le teint gris comme une blouse des maîtres d'école des années 50. Et pour couronner le tout, il n'y a aucune raison que les choses s'améliorent avec l'hiver qui approche.

Mais ça, c'était avant la luminothérapie. Cela fait plus d'un siècle que l'on sait que la lumière naturelle stimule le système immunitaire et permet de lutter contre les infections. Mais cela fait dix ans seulement que son efficacité est officiellement reconnue. Son mode d'action est assez simple : elle inhibe la sécrétion de mélatonine, l'hormone du sommeil ; et elle stimule une autre sécrétion, celle de la sérotonine, l'hormone qui donne la pêche.

Cela fait plus d'un siècle que l'on sait que la lumière naturelle stimule le système immunitaire

Michel Cymes

Plus de sérotonine, moins de mélatonine : c'est le principe gagnant de la luminothérapie, qui consiste à s'exposer à une lampe capable de recréer le spectre lumineux du soleil, mais sans les infrarouges ni les ultraviolets. La durée de l'exposition dépend de l'intensité de la lumière. Si la lampe émet 10.000 lux, une demi-heure d'exposition suffira. Si elle n'émet que 5.000 lux, il faudra prévoir une heure d'exposition. Il faudra veiller à ce qu'elle se trouve à une distance comprise entre 40 centimètres et un mètre de votre visage.

Si vous voyagez fréquemment, et que vous êtes un habitué du jet-lag, vous pouvez aussi avoir recours à la luminothérapie pour remettre de l'ordre dans votre horloge biologique et retrouver un sommeil de qualité. Côté prix, cela coûte entre 100 et 200 euros. À ce prix-là, ce n'est pas du luxe. Ce sont des lux qui, si vous pouvez vous les offrir, vous épargneront un coup de blues qui peut certes relever de la dépression légère, mais aussi être beaucoup plus profond.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/