1 min de lecture États-Unis

États-Unis : un nouvel antidépresseur sous forme de spray nasal autorisé

Le nouveau médicament sera vendu sous le nom de Spravato et ne pourra être pris que sous surveillance médicale en raison de possibles effets secondaires.

Administration d'un vaccin par spray nasal (Illustration)
Administration d'un vaccin par spray nasal (Illustration) Crédit : TIM SLOAN / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

C'est un médicament qui s'annonce révolutionnaire dans le traitement de la dépression. Les personnes dépressives aux États-Unis auront bientôt accès à l'eskétamine, une molécule administrée sous forme de spray nasal. 

L'agence américaine du médicament (FDA) a donné son feu vert mardi 5 mars à sa commercialisation pour soulager des patients adultes dont la dépression résiste aux molécules actuellement disponibles, comme le Prozac par exemple.

Le nouveau médicament sera vendu sous le nom de Spravato, produit par le laboratoire Janssen. Il ne pourra être pris que sous surveillance médicale en raison de possibles effets secondaires.

"C'est une évolution majeure dans le traitement de la dépression"

Docteur Pierre de Maricourt,
Partager la citation

"C'est une évolution majeure dans le traitement de la dépression", souligne le docteur Pierre de Maricourt, chef de service de l'hôpital Sainte-Anne à Paris, qui a participé à deux des essais cliniques de phase 3 financés par Janssen. Selon les spécialistes, la dernière évolution majeure dans le traitement de la dépression remonte à une trentaine d'années et la mise sur le marché de la fluoxétine (Prozac).

"Notre programme de recherche très complet sur l'eskétamine sous forme de spray nasal démontre un profil risques-bénéfices positif pour des adultes souffrant d'une dépression résistant aux traitements" actuels, a indiqué Husseini K. Manji, responsable des thérapies dans le domaine des neurosciences chez Janssen.

À lire aussi
États-Unis
États-Unis : Joe Biden lance sa révolution verte à coup de décrets

Selon le laboratoire, la molécule a également démontré qu'elle permettait de combattre les pensées suicidaires. Selon l'Organisation mondiale de la santé, quelque 300 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression, une maladie qui limite grandement la capacité à mener une vie quotidienne normale. 

Lire la suite
États-Unis Médicaments Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants