1 min de lecture Cancer

Cancer du col : 1.117 morts en France en 2018

Les autorités sanitaires plaident pour une meilleure vaccination et davantage de dépistage.

Le Gardasil lutte contre le cancer du col de l'utérus
Le Gardasil lutte contre le cancer du col de l'utérus Crédit : AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Le cancer du col de l'utérus a causé 1.117 décès en France en 2018. En outre, 2.920 nouveaux cas ont été diagnostiqués, selon les chiffres officiels publiés mardi 17 septembre. Les autorités sanitaires plaident pour une meilleure vaccination et davantage de dépistage.

La mortalité et le nombre de nouveaux cas "n'ont cessé de diminuer depuis 1990", selon les résultats parus dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l'agence sanitaire Santé publique France. En 1990, le nombre de nouveaux cas par an était en effet proche de 4.000 et le taux de mortalité se montait à 3,1 pour 100.000, contre 1,7 pour 100.000 l'an dernier.

Pour autant, dans les deux cas, cette baisse s'est ralentie depuis 2005. Par rapport à la moyenne nationale, le nombre de nouveaux cas est particulièrement élevé "sur le pourtour méditerranéen (Bouches-du-Rhône, Var, Gard, Hérault) et en Côte-d'Or", selon une étude publiée dans le BEH.

Des disparités régionales

À l'inverse, il est plutôt inférieur "dans les Pays de la Loire (Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne) et en Auvergne-Rhône-Alpes (Haute-Savoie, Savoie, Ain, Isère)". En outre-mer, le nombre de nouveaux cas annuel moyen est de 28 en Guadeloupe, 25 en Guyane et 26 en Martinique. Si on rapporte ce nombre de cas à la population, cela donne un taux supérieur à la métropole pour la Guadeloupe et la Guyane, et équivalent pour la Martinique.

À lire aussi
LES COMBATTANTES RTL Originals
"Les Combattantes" : la délicate étape de l'après-cancer du sein

Le cancer du col de l'utérus peut être causé par l'infection aux papillomavirus humain (HPV), une infection sexuellement transmissible très fréquente. "Une meilleure couverture de la vaccination contre le HPV, jusqu'ici très insuffisante (moins de 25%), combinée à un programme de dépistage organisé fondé sur le test HPV est indispensable à l'élimination du cancer du col de l'utérus", souligne le BEH.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer Santé Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants