1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Amour, famille, travail : comment réagir face à un manipulateur ?
3 min de lecture

Amour, famille, travail : comment réagir face à un manipulateur ?

Aujourd’hui, on va parler des manipulateurs, de la façon de les repérer, de savoir comment réagir et s’affirmer face à eux.

Une femme en télétravail (illustration)
Une femme en télétravail (illustration)
Crédit : Thinkstock
Comment réagir face à un manipulateur ?
00:03:44
Comment réagir face à un manipulateur ?
00:03:44
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Nous sommes tous plus ou moins manipulés ou manipulateurs, que ce soit en amour, en famille ou au travail. Dites-nous ce qu’est exactement la manipulation ? Une personne a un comportement manipulateur quand elle essaie d’obtenir quelque chose de quelqu’un qui ne l’aurait pas donné spontanément.

Comme vous dites, on est tous plus ou moins manipulateurs ou manipulés. Mais là où ça devient problématique, c’est quand la relation manipulatrice est durable. Dans ce cas, il s’agit d’une forme d’emprise qui atteint l’estime de soi.

Car lorsqu’on prend conscience qu’on a été manipulé, on s’aperçoit qu’on s’est fait avoir et qu’on n’a pas été aimé pour ce qu’on était.  En cela, la relation manipulatrice met en doute notre valeur et cela peut nous déstabiliser profondément.

Comment savoir si on est manipulé par une personne ?

On connaît tous la fable de La Fontaine, Le Corbeau et le Renard. "Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau", dit le renard. Eh bien, le manipulateur use du même stratagème que le renard : la flatterie. Il commence par faire des compliments, il fait des promesses plus ou moins explicites pour accrocher la personne qu’il manipule.

À écouter aussi

À la différence de compliments sincères, ses flatteries sont souvent standardisées :  "Tu es la femme de ma vie" ; "Vous êtes le candidat idéal", et pourraient être desservies à n’importe qui. Il utilise la ruse, la dissimulation, et ensuite, il va commencer à faire des demandes, à abuser et à culpabiliser le manipulé s’il résiste.

À ce moment-là, on sent que quelque chose n’est pas normal. D’ailleurs, pour dépister un comportement manipulateur, un bon moyen, c’est de se demander ce qu’on ressent. Si on éprouve un malaise, si on est dans la confusion, il y a de forte chance qu’on soit dans une relation manipulatrice. 

En effet, après une phase idyllique, on tombe souvent de haut.  Les promesses sont non tenues, l’attitude n’est plus dans l’empathie… Puis, pour obtenir ce qu’il veut, le manipulateur peut de nouveau avoir des attitudes séductrices. Au fil du temps, on va sentir un déséquilibre avec une tendance du manipulateur à être dans la domination.

Comment sortir du piège ?

La situation ne permet pas toujours de partir. Par exemple, au travail, quand on ne peut pas quitter son poste. Ou bien il y a de l’attachement et on a du mal à se défaire de la relation. Alors, il faut trouver les moyens pour revenir à une relation équilibrée et respectueuse. Cela passe par l’affirmation de soi, estime le Dr Frédéric Fanget, psychiatre et co-auteur du livre Affirmez-vous face aux manipulateurs, aux éditions Odile Jacob. Il y a des techniques qui renforcent la confiance en soi et permettent d’être moins manipulable.

Voici quelques exemples de techniques que l’on pourrait mettre en œuvre. Selon le Dr Frédéric Fanget, le manipulateur joue beaucoup sur l’émotionnel, et avec l’urgence de notre réponse. Il va faire en sorte qu’on s’emballe et essayer de nous faire dire oui trop vite.  Donc un conseil, c’est de différer sa réponse si on se sent pris de court. On peut dire qu’on va y réfléchir, qu’on va apporter une réponse dès que possible.

Autre technique proposée par le psychiatre : celle du tri sélectif. Souvent, le manipulateur commence par un compliment avant d’essayer d’obtenir quelque chose de nous. Par exemple : "Tu es un très bon collaborateur. Je sais que je peux compter sur toi. Tiens, d’ailleurs, ça tombe bien, je te confie le dossier de monsieur Dupont". Et on a tendance à répondre oui au compliment et à la demande.

La technique, c’est de savoir prendre le compliment et refuser la demande : "Merci,  oui c’est vrai, j’essaie d’être un bon collaborateur. Mais là, je ne peux vraiment pas prendre en plus le dossier de Monsieur Dupont". Ces parades peuvent suffire à recadrer un manipulateur. Si ce n’est pas le cas, on ne va pas chercher à maintenir la relation.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.