1 min de lecture Laboratoire Marette

Bébés morts à Chambéry : "Une bactérie inoffensive lorsqu'elle reste à sa place" selon l'institut Pasteur

RÉACTION - Selon l'institut Pasteur, la bactérie qui a contaminé les poches ne représente probablement aucun danger pour l'homme lorsqu'elle ne pénètre pas son organisme.

Le laboratoire Marette, à Courseulles-sur-Mer, ici le 6 janvier 2014, a fourni des poches alimentaires à l'hôpital de Chambéry.
Le laboratoire Marette, à Courseulles-sur-Mer, ici le 6 janvier 2014, a fourni des poches alimentaires à l'hôpital de Chambéry. Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Mais quelle est donc cette mystérieuse bactérie qui a contaminé les poches alimentaires du laboratoire Marette ? Pour l'instant, on sait peu de choses. C'est une bactérie qui n'a pas été décrite à ce jour. Elle se classe dans la famille des entérobactéries", explique Jean-Claude Manugerra, de l'institut Pasteur.

Dans l'environnement, elle est probablement inoffensive

Jean-Claude Manugerra
Partager la citation

Cette bactérie a toutefois peu de chances d'être nouvelle et vit probablement autour de nous depuis longtemps. Le problème est que l'on ne sait pas où, puisque personne ne l'avait jamais cherchée. "C'est une bactérie probablement peu dangereuse lorsqu'elle est à sa place. Cette bactérie n'a pas les moyens d'entrer dans l'organisme. Dans l'environnement, elle est probablement inoffensive", estime le scientifique.

La contamination massive dont fait état l'institut Pasteur semble, elle, tenir de la nature de la bactérie et de l'environnement dans lequel elle se trouvait : "Il faut savoir que c'est une bactérie qui a l'air de très bien pousser dans des poches nutritives qui sont extrêmement riches. Une fois qu'on est à l'intérieur, elle va proliférer". Dans ce cas, pas de doute : "C'est la dose qui fait le poison".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laboratoire Marette Poches alimentaires Chambéry
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants