3 min de lecture Europa League

Europa League : belle soirée pour l'OM et l'OL, pas pour Nice

COMPTE-RENDU - Vainqueurs de Guimaraes et à Everton, les Olympiques se relancent totalement dans la course aux 16es de finale. Battu par la Lazio Rome à domicile, Nice n'est pas pour autant en danger.

L'Olympique de Marseille face au Victoria Guimaraes, le 19 octobre 2017
L'Olympique de Marseille face au Victoria Guimaraes, le 19 octobre 2017 Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Soirée compliquée mais plutôt positive pour le football français en Ligue Europa. À l'occasion de la troisième journée de la phase de poules, jeudi 19 octobre, l'Olympique de Marseille s'est imposé à domicile contre le Victoria Guimaraes (2-1). En revanche, l'OGC Nice a concédé la défaite sur sa pelouse contre la Lazio Rome (1-3). Un peu plus tard, l'Olympique Lyonnais est allé battre Everton (1-2).

L'OM a donc bien préparé le choc de dimanche contre le PSG. Cette victoire ramène le club à la deuxième place du groupe I, un point derrière Salzbourg, vainqueur à Konyaspor (2-0). Si Rafael Martins (17e) a surpris un Vélodrome bien vide (13.359 spectateurs), un but de Lucas Ocampos en première époque, une magnifique reprise acrobatique dans la lucarne (28e), et le premier but de la saison de Maxime Lopez (76e) ont offert la victoire à l'équipe qui jouait le mieux.

À lire aussi
Patrice Evra Olympique de Marseille
Affaire Patrice Evra : comment le joueur en est arrivé là ?

Cet OM remanié a développé un jeu plutôt fluide, ce qui est rassurant. Individuellement, Luiz Gustavo a été bon, son autorité a manqué à Strasbourg (3-3). Économisés pour le grand choc de dimanche, Dimitri Payet était sur le banc et Florian Thauvin en tribunes.

Nice battu par le réalisme

Victimes d'une Lazio Rome, les Aiglons ont enchaîné une troisième défaite consécutive toutes compétitions confondues, et se retrouvent deuxièmes du groupe K à trois points de leur adversaire du soir. Malgré un bon match, les protégés de Lucien Favre n'ont pas su se relever de la défaite subie dimanche sur le terrain de Montpellier (0-2) en Ligue 1, et devront faire mieux à Rome, le 2 novembre prochain, s'ils espèrent encore accrocher la première place de la poule.

Dans un nouveau système en 3-5-1-1, concocté pour favoriser le retour de Wesley Sneijder, absent depuis sa piteuse mi-temps avec les Pays-Bas contre la France le 30 août dernier, les Niçois avaient pourtant bien entamé la rencontre. Dès la 4e minute, à la suite d'une belle action collective côté gauche, c'est le Néerlandais qui offrait un caviar à Mario Balotelli, dont la tête était imprenable (1-0). Comme au bon vieux temps de l'Inter ! Mais l'Allianz Riviera n'avait pas le temps de finir de se congratuler que Caicedo avait déjà égalisé. Sur l'engagement, le Serbe Milinkovic lançait l'Équatorien. Ce dernier profitait d'une mésentente Dante-Cardinale pour se faufiler et aller fêter son but (1-1, 5e).

Sans nombre de leurs titulaires habituels, les deux équipes s'offraient une opportunité chacune avant la pause. Après la pause, le Gym, déjà en possession du ballon 70% du temps en première période, accentuait la pression. Comme souvent dans pareils scénarios, l'adversaire n'a besoin que d'une occasion. Couvert par Le Marchand, Caicedo perforait et centrait en retrait pour Milinkovic, qui n'en demandait pas tant (1-2, 65e). Nice dominait outrancièrement, se créant des occasions par Balotelli (77e), Walter (80e) ou Plea (82e). Sans jamais parvenir à égaliser. Pire, sur un dernier corner, Milinkovic, encore lui, inscrivait un doublé et pliait le match (1-3, 89e).

Lyon montre les dents

Après sa victoire sur le fil contre Monaco (3-2), vendredi dernier, Lyon a poursuivi son redressement en allant s'imposer avec hargne sur la pelouse d'un Everton en pleine déconfiture (2-1). Au classement, l'OL (5 pts) est deuxième du groupe E, derrière le leader Bergame (7 pts), vainqueur à Limassol (3-1). Everton, toujours incapable de gagner en C3, reste dernier avec un seul point.

D'entrée, Lyon a pris les devants. Dès la cinquième minute, Depay servait Marçal, qui filait dans la surface avant d'être brutalement fauché par Holgate. Fekir transformait malgré le plongeon de Pickford, parti du bon côté (1-0, 5e). La partie était lancée ! Sous la pluie de Goodison Park, les deux équipes échangeaient coups et offensives à grand rythme. Lyon était porté par un Fekir intenable, sur la lancée de son doublé victorieux contre Monaco. De l'autre, l'activité des Mirallas, Klaassen et Davies propulsait les "Toffees".

Et puis le match, très engagé jusque-là en raison de la dureté des duels, a soudainement basculé dans le n'importe quoi peu après l'heure de jeu. À la suite d'une faute grossière de Williams sur Lopes, Traoré venait demander des comptes et l'affaire virait au pugilat, quelques spectateurs anglais n'hésitant pas à bousculer le gardien lyonnais.

Remonté, le costaud Williams claquait une tête rageuse sur un coup franc pour égaliser, dans un Goodison Park, lui aussi très en colère après l'incident (1-1, 69e).

Mais, si l'incident avait excité le rugueux Williams, il avait aussi remotivé Traoré, auteur d'un coup de génie pour mettre les siens devant. Cornet débordait sur l'aile droite et centrait pour Traoré, qui marquait du talon en coupant au premier poteau (2-1, 75e). Un but qui fait mal. Les "Toffees", toujours à la ramasse en championnat (16e), n'ont remporté que deux victoires lors de leurs douze dernières sorties.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europa League Olympique de Marseille Olympique Lyonnais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790585605
Europa League : belle soirée pour l'OM et l'OL, pas pour Nice
Europa League : belle soirée pour l'OM et l'OL, pas pour Nice
COMPTE-RENDU - Vainqueurs de Guimaraes et à Everton, les Olympiques se relancent totalement dans la course aux 16es de finale. Battu par la Lazio Rome à domicile, Nice n'est pas pour autant en danger.
http://www.rtl.fr/sport/football/europa-league-marseille-lyon-nice-ou-en-sont-les-clubs-francais-7790585605
2017-10-19 14:45:00
http://media.rtl.fr/cache/2QKERhveE-3_wo8BGtRAjg/330v220-2/online/image/2017/1019/7790593766_l-olympique-de-marseille-face-au-victoria-guimaraes-le-19-octobre-2017.jpg