3 min de lecture Grève

Réforme du Code du travail : les routiers appelés à une grève reconductible

Les fédérations CGT et FO des transports ont appelé à un mouvement massif à partir du 25 septembre. La CFDT et la CFTC annoncent de leur côté une mobilisation à compter du 18 septembre.

Un blocage routier près de la raffinerie de Donges, le 16 mars 2015
Un blocage routier près de la raffinerie de Donges, le 16 mars 2015 Crédit : AFP / Georges Gobet
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et AFP

Le combat contre la réforme du Code du travail n'est pas fini. Mercredi, les fédérations CGT et FO des transports ont appelé les routiers à mener une grève reconductible et ce dès le 25 septembre prochain. La CFDT et la CFTC ont, elles, encouragé le secteur à entamer une "mobilisation", à compter du 18 septembre. Si les deux intersyndicales évoquent donc des dates différentes, l'idée reste la même, "il y a des convergences de vues" entre tous les syndicats contre ces ordonnances, indique Jérôme Vérité, secrétaire général de la fédération CGT-transports. 

Lui souhaite que l'appel à la mobilisation du 18 septembre soit "un beau tremplin" pour la grève reconductible du 25. En compagnie de son homologue FO, Patrice Clos, Jérôme Vérité a appelé "l'ensemble des salariés du secteur du transport routier" à suivre cette grève. Selon les lieux et les plannings, la grève pourrait démarrer dès le 24 septembre, à 22 heures.  

La cible : les dépôts de carburants

Les syndicats annoncent également que "bien évidemment", les dépôts de carburants seront une cible. Lors d'une conférence de presse mercredi, au lendemain de la première journée de mobilisation contre la réforme par ordonnances du Code du travail, Jérôme Vérité a fait savoir que cette grève "aura des conséquences très concrètes sur l'économie française". "Marcher dans la rue c'est bien, mais on a vu dans le passé que des millions de salariés ne font pas bouger les lignes, alors on essaie autre chose", a souligné de son côté Patrice Clos, présent mardi à Paris aux côtés de Philippe Martinez, leader de la CGT, lors du défilé contre la réforme. L'homme promet même des "actions fortes et puissantes", dans la veine de celles de mai 2016. À l'époque, alors que l'Euro de football approchait, les routiers avaient obtenu que le projet de loi travail ne modifie pas leur régime dérogatoire sur les heures supplémentaires.

À lire aussi
Blocages routiers à Lyon le 18 janvier 2015 Code du travail
Routiers : "Le gouvernement choisit la matraque", dénonce la CGT

En mai dernier, la CGT-transports avait déjà bloqué des dépôts de carburants dans le cadre d'un conflit portant sur la spécificité du secteur du transport de matières dangereuses, et l'amélioration des conditions de travail. Ce que prévoient les ordonnances est "un recul social sans précédent", qui en permettant "de s'attaquer aux primes d'ancienneté, entreprise par entreprise (...) attaque frontalement la fiche de paie des routiers français", a notamment expliqué Jérôme Vérité, dénonçant un "dumping social". FO et CGT transports redoutent également que le secteur ne soit "abandonné" dans la réforme en cours de la directive européenne sur le travail détaché. Les deux fédérations ont affiché leur espoir d'arriver rapidement à une "convergence des mobilisations" avec d'autres secteurs. 

Un secteur routier plus impacté

De leur côté, dans un communiqué, plusieurs syndicats CFDT des transports (Route/Transports urbains/Marins) et la CFTC-Transports ont eux appelé les salariés à "faire entendre leur colère" contre le "typhon social" que provoqueraient selon eux les ordonnances Macron dans les transports. Et ce alors que leurs confédérations n'ont pas participé aux manifestations mardi. Des points d'actions, des distributions de tracts et "certainement des blocages" sont à l'étude contre la réforme. Selon Patrick Blaise, de la CFDT-Route, son organisation n'est pas en opposition avec sa confédération, mais il estime que le secteur du transport sera "plus impacté" par la réforme par ordonnances du Code du travail, dans la mesure où 75 % des entreprises du secteur sont des TPE-PME. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grève Code du travail Réformes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790086893
Réforme du Code du travail : les routiers appelés à une grève reconductible
Réforme du Code du travail : les routiers appelés à une grève reconductible
Les fédérations CGT et FO des transports ont appelé à un mouvement massif à partir du 25 septembre. La CFDT et la CFTC annoncent de leur côté une mobilisation à compter du 18 septembre.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/reforme-du-code-du-travail-les-routiers-appeles-a-une-greve-reconductible-7790086893
2017-09-14 00:58:21
http://media.rtl.fr/cache/yKMc9l3wJKo6tlAGRsqoSw/330v220-2/online/image/2016/0517/7783264322_un-blocage-routier-pres-de-la-raffinerie-de-donges-le-16-mars-2015.jpg