Remaniement ministériel : Emmanuelle Cosse, à peine nommée au gouvernement, reste opposée à la déchéance de nationalité

Contre le projet de loi lorsqu'elle était à la tête d'Europe Écologie-Les-Verts, la nouvelle ministre du Logement réaffirme sa position.

Emmanuelle Cosse, le 6 mai 2014 à Montpellier (archives).
Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
Emmanuelle Cosse, le 6 mai 2014 à Montpellier (archives).

Les dissensions politiques font déjà surface dans le tout nouveau casting gouvernemental opéré par François Hollande jeudi 11 février. Emmanuelle Cosse, ex-secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts et fraîchement nommée à la tête du ministère du Logement et de l'Habitat durable a fait entendre une voix dissonante concernant la déchéance de nationalité pour les Français reconnus coupables de terrorisme. "Ma position est connue depuis le 17 novembre. Le président de la République et le premier ministre la connaissent très bien, puisqu'ils m'ont reçue à plusieurs reprises. Je rentre au gouvernement avec une position franche. Le président ne m'a pas demandé de me renier", a-t-elle expliqué au micro de France Inter vendredi 12 février. 

Ce gouvernement a fait des choix, et je dois les assumer

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable

La nomination de l'élue écologiste d'Île-de-France avait par ailleurs fait grand bruit au sein même de son parti, considérée pour beaucoup comme une trahison. Un auditeur, militant écologiste, a d'ailleurs tenu a rappeler en direct à Emmanuelle Cosse ses contradictions politiques. La ministre du Logement a fini par concéder : "Oui j'ai une position différente. Ce gouvernement a fait des choix, et je dois les assumer. Non pas pour oublier des convictions, des valeurs et des projets, mais pour se mobiliser."

Preuve qu'une opposition sur l'épineux sujet de la déchéance n'est pas inconciliable avec une entrée au sein du gouvernement de Manuel Valls, la socialiste Hélène Geoffroy a, elle aussi, affiché son hostilité au projet. La nouvelle secrétaire d'État à la Ville a tout bonnement voté contre la réforme constitutionnelle, mercredi 10 février et figurait parmi les 83 députés du Parti socialiste qui s'étaient opposés au texte.

La rédaction vous recommande
par Emeline Le Naour
Suivez Emeline Le Naour sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781851067
Remaniement ministériel : Emmanuelle Cosse, à peine nommée au gouvernement, reste opposée à la déchéance de nationalité
Remaniement ministériel : Emmanuelle Cosse, à peine nommée au gouvernement, reste opposée à la déchéance de nationalité
Contre le projet de loi lorsqu'elle était à la tête d'Europe Écologie-Les-Verts, la nouvelle ministre du Logement réaffirme sa position.
http://www.rtl.fr/actu/politique/remaniement-ministeriel-emmanuelle-cosse-a-peine-nommee-au-gouvernement-reste-opposee-a-la-decheance-de-nationalite-7781851067
2016-02-12 13:48:00
http://media.rtl.fr/cache/TimzLnARSxyymRmPZPD5Vg/330v220-2/online/image/2015/0213/7776581226_cosse.jpg