Remaniement ministériel : Emmanuelle Cosse accusée de "trahison" par EELV

David Cormand, son successeur à la tête du parti EELV, a critiqué la nomination de la nouvelle ministre du Logement. Emmanuelle Cosse affirme vouloir défendre ses convictions au sein du gouvernement.

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable.
Crédit : AFP
Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable.

La presse n'est pas tendre avec le nouveau gouvernement ce vendredi 12 février. Le Parisien parle notamment sur sa Une d'un "Monsieur Bricolage" en évoquant François Hollande et sa "boîte à outils". Les éditorialistes s'en donnent aussi à cœur joie sur les écologistes qui ont accepté de rejoindre l'équipe Valls. À un peu plus d'un an de la prochaine élection présidentielle, le choix d'Emmanuelle Cosse, de Barbara Pompili et de Jean-Vincent Placé est critiqué, certains évoquent un manque de courage et d'envie de peser dans l'opposition face à une majorité qui a de plus en plus de mal à convaincre la gauche élargie.

Si cette réouverture avait été souhaitée publiquement par plusieurs membres du gouvernement, le parti Europe Écologie Les Verts va encore plus loin dans la critique de ce remaniement. Par la voix de son nouveau secrétaire national, David Cormand, la formation a dénoncé une trahison d'Emmanuelle Cosse. "Je pense qu'elle a surtout trahi un parcours politique qui est le sien, qui était empreint de convictions, d'une certaine forme de radicalité, je ne peux que le constater", a réagi le nouveau chef de file d'EELV sur iTélé jeudi 11 février.

Un choix de conscience

Emmanuelle Cosse, qui occupait jusqu'ici la fonction de David Cormand, a réagi à ces accusations ce vendredi matin sur France Inter. La nouvelle ministre du Logement a indiqué avoir décidé "en conscience" de rejoindre le gouvernement, car les écologistes "doivent être là où se font les arbitrages". "J'ai mesuré ma responsabilité", a-t-elle ajouté avant d'expliquer que "beaucoup de gens regrettent qu'il n'y ait pas d'écologie dans ce pays et qu'elle ne pèse pas assez. C'est pour ça que j'ai répondu à cette demande".

Emmanuelle Cosse a également envoyé une petite pique à son parti, dont elle se met de facto en retrait, en évoquant "des difficultés" issues des échecs lors des dernières élections et rappelant que cela "fait un an que nous voyons de plus en plus de personnes se détacher" de la formation. La nouvelle ministre a également précisé que ce n'est pas son "départ qui aggrave ou pas" ces problèmes.  

L'ancienne secrétaire nationale d'EELV a également réaffirmé ses oppositions avec certains aspects de la ligne gouvernementale. Depuis hier, ses tweets passés, véridiques ou détournés, qui critiquaient les choix de la majorité ont été souvent ressortis de son compte sur le réseau social, mais Emmanuel Cosse assume. Elle a notamment indiqué qu'elle restait opposée à la réforme de la déchéance de la nationalité voulue par François Hollande après les attentats et a rappelé son opposition au projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les écologistes ont d'ores et déjà obtenu l'organisation d'un référendum local sur ce dernier sujet. C'était une condition pour leur entrée au gouvernement.

La rédaction vous recommande
par Nicolas Ledain
Suivez Nicolas Ledain sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781848989
Remaniement ministériel : Emmanuelle Cosse accusée de "trahison" par EELV
Remaniement ministériel : Emmanuelle Cosse accusée de "trahison" par EELV
David Cormand, son successeur à la tête du parti EELV, a critiqué la nomination de la nouvelle ministre du Logement. Emmanuelle Cosse affirme vouloir défendre ses convictions au sein du gouvernement.
http://www.rtl.fr/actu/politique/remaniement-ministeriel-emmanuelle-cosse-accusee-de-trahison-par-eelv-7781848989
2016-02-12 11:18:00
http://media.rtl.fr/cache/ODHA6A3L8WseUn7ZLwdOIQ/330v220-2/online/image/2015/0923/7779829845_emmanuelle-cosse-lors-de-son-premier-meeting-de-campagne-pour-les-elections-regionales.jpg