Primaire Les Républicains : Bruno Le Maire, le futur candidat avance déjà ses cartes

DÉCRYPTAGE - S'il n'est toujours pas officiellement candidat, le député de l'Eure avance ses pions. Il est crédité de 12% des intentions de vote à la primaire Les Républicains.

Bruno Le Maire, 46 ans, député et ancien ministre de l'Agriculture
Crédit : AFP / VALERY HACHE
Bruno Le Maire, 46 ans, député et ancien ministre de l'Agriculture

Officiellement, il n'est pas en campagne mais dans la réalité, le constat est bien différent. À quelques mois de la primaire Les Républicains en vue de l'élection présidentielle de 2017, Bruno Le Maire mène doucement sa barque. Sa candidature n'est désormais qu'une question de temps : "Si je vous disais que je ne me préparais pas à la primaire, je vous mentirais", lançait-il au micro de RTL le 4 janvier. Si le député de l'Eure est à l'heure actuelle relativement discret, son programme devrait rapidement s'accélérer. Selon Le Figaro, le suspense autour de sa candidature devrait être levé "au printemps" soit après la sortie de son nouveau livre, Quand la France se relèvera, attendue le 24 février.

En attendant, Bruno Le Maire poursuit sa route alors qu'il a rencontré récemment Joel Benenson, selon les indiscrets de L'Express. Si son nom est quasi inconnu en France, il est un poids lourds aux États-Unis. Ex-conseiller de Barack Obama lors des campagnes de 2008 et 2012, il est aujourd'hui au côté d'Hillary Clinton en vue de l'élection présidentielle américaine de 2016. "Les deux hommes ont échangé pendant une heure sur le meilleur moyen de gagner une primaire... et ensuite une présidentielle", relate l'hebdomadaire du 13 janvier. 

Nicolas Sarkozy, cible numéro 1

Les ambitions sont claires, à l'image de ses vœux de bonne année où le député appelait au "renouveau politique". Une attaque ciblée alors qu'il entend bien se distinguer de ses adversaires à l'instar d'Alain Juppé et François Fillon, officiellement candidats, ou encore Nicolas Sarkozy, qui tarde lui aussi à confirmer une candidature qui ne fait pourtant aucun doute. L'ancien président de la République est d'ailleurs la cible privilégiée du député de l'Eure. "Je pense qu'il est mieux pour notre famille politique de savoir tourner des pages, inventer de nouvelles offres politiques, mettre en avant de nouveaux visages, de nouveaux comportements, de nouvelles idées", avait-il lancé. 

Dans les colonnes du Figaro, l'un de ses proches va encore plus loin, jugeant que Nicolas Sarkozy est "cramé" : "Il est à court d'idées et on le comprend : il a déjà tout dit, tout promis, et à chaque fois - c'est son talent - avec un mégaphone. Le problème, c'est qu'il n'a rien mis en place quand il en avait l'occasion".

Le Maire et Fillon, au coude à coude

Suffisant pour convaincre les électeurs ? Pas si sûr alors que la majorité des électeurs, adhérents du premier parti d'opposition ou non, se tournent davantage vers les deux leaders des Républicains : Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Selon un sondage Ifop pour Le Figaro du dimanche 10 janvier, le maire de Bordeaux arrive largement en tête des intentions de vote avec 38% des voix, neuf points devant l'ancien chef d'État.

Derrière, Bruno Le Maire continue sa marche en avant. S'il est loin du duo de tête, le député de l'Eure est sur une dynamique positive alors qu'il a gagné trois points par rapport au sondage réalisé en septembre, contrairement à Nicolas Sarkozy qui en a perdu 10. Avec 12% des intentions de vote, l'ancien ministre de l'Agriculture est au coude-à-coude avec François Fillon, ouvertement candidat. Un score qui semble aujourd'hui le satisfaire : "12% alors que nous ne sommes pas déclarés candidats, c'est pas mal", lance-t-il au quotidien. De quoi revêtir un peu plus le costume d'outsider qui lui colle à la peau... et semble, pour l'instant, lui convenir.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781323489
Primaire Les Républicains : Bruno Le Maire, le futur candidat avance déjà ses cartes
Primaire Les Républicains : Bruno Le Maire, le futur candidat avance déjà ses cartes
DÉCRYPTAGE - S'il n'est toujours pas officiellement candidat, le député de l'Eure avance ses pions. Il est crédité de 12% des intentions de vote à la primaire Les Républicains.
http://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-les-republicains-bruno-le-maire-le-futur-candidat-avance-deja-ses-cartes-7781323489
2016-01-14 09:00:00
http://media.rtl.fr/cache/LAkpEdnmRndy3lee4uXBOw/330v220-2/online/image/2014/1127/7775617597_bruno-le-maire-en-meeting-a-frejus-le-27-novembre-2014-s-est-dit-certain-d-etre-present-au-second-tour-de-la-presidence-de-l-ump.jpg