2 min de lecture Primaire PS

Primaire de la gauche : les députés vallsistes anticipent la victoire de Hamon

Les députés vallsistes, emmenés par Gilles Savary, envisagent un "droit de retrait" en cas de victoire du député des Yvelines dimanche 29 janvier.

Benoît Hamon et Manuel Valls, le 23 juin 2014
Benoît Hamon et Manuel Valls, le 23 juin 2014 Crédit : AFP / archives, Guillaume Souvant
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Quid du rassemblement du Parti socialiste après la primaire ? La potentielle victoire de Benoît Hamon, favori du scrutin depuis le premier tour, semble incompatible avec les convictions de dizaines de députés vallsistes. Par conséquent, certains des soutiens de l'ancien premier ministre envisagent "un droit de retrait" au cas où leur candidat ne serait pas choisi dimanche 29 janvier. À la tête des "réformateurs", dont le nombre est estimé à une cinquante, on retrouve Gilles Savary, député de Gironde.

"J'ai préparé un projet de texte qui sera présenté à la réunion du groupe" de ces députés "à l'Assemblée mardi (31 janvier). C'est un droit de retrait de la campagne de (Benoît) Hamon, une sorte d'objection de conscience", a indiqué l'élu à l'AFP. Une prise de position, qui intervient quelques heures à peine après la déclaration surprise de Manuel Valls. L'ancien maire d'Évry, qui avait pourtant affirmé qu'il se rallierait au vainqueur de la primaire pendant les débats, a confié finalement qu'il ne "défendrait pas le programme" de Benoît Hamon.

Emmanuel Macron met la pression sur les députés socialistes

À qui pourrait alors profiter ce désaveu ? Sans doute à Emmanuel Macron, bien que ce ne soit "pas un appel à voter (Emmanuel) Macron", le texte ne parlant pas d'un ralliement au leader du mouvement En marche !, "car nous ne sommes pas tous d'accord", a poursuivi le député. "On veut être clairs vis-à-vis de nos électeurs : on a défendu auprès d'eux le CICE, la politique de l'offre, la loi travail... on ne peut pas faire campagne pour le contraire ensuite", a expliqué le dépositaire de la proposition.

À lire aussi
Manuel Valls le 5 juillet 2017 à Paris. Manuel Valls
Manuel Valls ne se voyait pas remporter la présidentielle "cette fois-ci"

"Les députés qui ont été légitimistes et loyalistes comme nous seraient piégés par une victoire de Hamon" qui les mettrait en difficulté face à leurs électeurs, a-t-il fait valoir. "Comment voulez-vous que des gens qui se sont battus contre les frondeurs soutiennent un candidat représentant ceux qui n'ont fait que leur taper dessus ?"

Gilles Savary s'était dit mercredi 25 janvier lui-même prêt à soutenir Emmanuel Macron si celui-ci acceptait "des appareillements" (appartenance à deux mouvements). Les ralliements "se feront individuellement", le cas échéant, a-t-il estimé. Il faut dire que les députés socialistes sont sous pression. Emmanuel Macron a ouvert les candidatures aux législatives sur le site de En Marche et ils doivent se prononcer dans les plus brefs délais sur leur avenir politique, à savoir conserver leur étiquette socialiste ou être estampillé En Marche en juin 2017. Un dilemme, qui peut s'avérer décisif devant les électeurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire PS Manuel Valls Benoît Hamon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786960838
Primaire de la gauche : les députés vallsistes anticipent la victoire de Hamon
Primaire de la gauche : les députés vallsistes anticipent la victoire de Hamon
Les députés vallsistes, emmenés par Gilles Savary, envisagent un "droit de retrait" en cas de victoire du député des Yvelines dimanche 29 janvier.
http://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-de-la-gauche-les-deputes-vallsistes-anticipent-la-victoire-de-hamon-7786960838
2017-01-27 23:12:00
http://media.rtl.fr/cache/asdqqIqYvA9slZtkk_QsZw/330v220-2/online/image/2017/0125/7786910852_benoit-hamon-et-manuel-valls-le-23-juin-2014.jpg