2 min de lecture Primaire Les Républicains

"Nicolas Sarkozy, il y a un mur qui l'a démoli", estime Brice Hortefeux

INVITÉ RTL - L'ancien ministre et fidèle soutien de Nicolas Sarkozy a évoqué une "déception collective" après l'élimination de l'ancien chef de l'État dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Bernard Poirette
>
Brice Hortefeux était l'invité de RTL le 21 novembre 2016 Crédit Image : Essia Lakhoua/RTL | Crédit Média : RTL.fr | Durée : | Date :
La page de l'émission
Elizabeth Martichoux
Elizabeth Martichoux et Claire Gaveau

Brice Hortefeux n'a pas caché sa déception, ni celle de Nicolas Sarkozy, au lendemain du premier tour de la primaire de la droite et du centre. "Il y a un sentiment de déception collective. Il s'est engagé à fond et je pense aux dizaines de milliers sympathisants et militants qui l'ont porté", lance-t-il au micro de RTL. L'ancien chef de l'État a été éliminé dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre, devancé par François Fillon mais également Alain Juppé.

Nicolas Sarkozy avait-il sous-estimé le rejet des Français, après sa défaite de 2012 ? "Il s'est battu pour gagner, Nicolas Sarkozy est un démocrate jusqu'au bout des ongles", explique Brice Hortefeux. Mais l'ancien ministre de l'Intérieur déplore les attaques subies par son candidat tout au long de la campagne. "Ce qu'il s'est passé, c'est qu'il a eu contre lui l'extrême gauche, la gauche, l'extrême droite et même une partie de la droite (...) Il y a un mur qui l'a démoli", déplore-t-il. Avant d'ajouter : "Il y a également une autre explication, c'est qu'il n'a pas réussi où d'autres ont réussi".

Nicolas Sarkozy est un homme qui ne regarde pas la vie dans un rétroviseur

Brice Hortefeux
Partager la citation

Une défaite synonyme d'adieux pour Nicolas Sarkozy ? Beaucoup le pensent alors qu'il a assuré vouloir avoir "plus de passions privées" et "moins de passions publiques". "C'est ce que j'ai compris, mais c'est un homme de passions", confie Brice Hortefeux qui assure "respecter ce choix". "Nicolas Sarkozy est un homme qui ne regarde pas la vie dans un rétroviseur. Il s'est engagé, il s'est battu, il a partagé ses convictions et il a souhaité mettre fin à ce quinquennat, caractérisé par un désastre social et un débâcle idéologique (...) Il a pris acte du résultat", détaille l'ancien ministre.

À lire aussi
Jean-François Copé, dans la queue lors du vote de la primaire de la droite et du centre Les Républicains
Pour Jean-François Copé, la politique c'est "à la vie à la mort"

Brice Hortefeux rallie François Fillon

Et sans grande surprise, Brice Hortefeux a assuré se ranger derrière François Fillon en vue du second tour de la primaire. Dans son discours, Nicolas Sarkozy avait annoncé soutenir son ancien premier ministre : "Quels que soient mes désaccords passés avec lui, François Fillon me paraît avoir le mieux compris les défis qui se présentent à la France. Je voterai donc pour lui au second tour de la primaire".

François Fillon est plébiscité par les candidats et chef de file du parti Les Républicains. Outre Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire a également annoncé qu'il voterait pour le député de Paris, grand vainqueur de ce premier tour. À l'heure actuelle, seule Nathalie Kosciusko-Morizet soutient Alain Juppé en vue du deuxième tour de la primaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Brice Hortefeux Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785889703
"Nicolas Sarkozy, il y a un mur qui l'a démoli", estime Brice Hortefeux
"Nicolas Sarkozy, il y a un mur qui l'a démoli", estime Brice Hortefeux
INVITÉ RTL - L'ancien ministre et fidèle soutien de Nicolas Sarkozy a évoqué une "déception collective" après l'élimination de l'ancien chef de l'État dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre.
http://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-de-la-droite-nicolas-sarkozy-il-y-a-eu-un-mur-qui-l-a-demoli-estime-brice-hortefeux-7785889703
2016-11-21 08:22:00
http://media.rtl.fr/cache/HmBLOYYV8S9FoqbdyGnuxw/330v220-2/online/image/2016/1121/7785890086_brice-hortefeux-invite-du-21-novembre.jpg