2 min de lecture Terrorisme

Opération Sentinelle : Ciotti évoque "un plan encore confidentiel" de Macron

Dans les colonnes du "JDD", le député des Alpes-Maritimes croit savoir que le nombre de militaires déployés dans l'opération passerait de 7.500 aujourd'hui à 5.000 à la rentrée.

Le député Les Républicains Éric Ciotti
Le député Les Républicains Éric Ciotti Crédit : SIPA
109127536140888961261
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

L'opération Sentinelle est-elle la solution pour lutter contre le terrorisme sur le sol français ? Ce qui semblait être une réponse après l'attentat décimant la rédaction de Charlie Hebdo en janvier 2015 est aujourd'hui vivement contesté au sein de l'état major comme dans la classe politique. Les détracteurs du dispositif répartissant entre 7.000 et 10.000 militaires sur le territoire remettent en cause son utilité, et s'appuient sur la vingtaine d'attaques dont les patrouilles ont été la cible depuis dix-huit mois pour demander sa "remise à plat". Le débat a été relancé le 9 août dernier, lorsque six militaires ont été blessés par un homme au volant d'une voiture à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Dans les colonnes du JDDÉric Ciotti se distingue de ses collègues de droite. Le député des Alpes-Maritimes n'est pas de ceux qui veulent sortir de l'état d'urgence en novembre - une décision "irresponsable" - et la suppression de l'opération Sentinelle. "Ce n'est pas le moment de baisser la garde", estime le proche de Nicolas Sarkozy, qui croit savoir qu'"un plan encore confidentiel" s'apprête à être mis en place par l'exécutif. "Les (militaires de Sentinelle) sont aujourd'hui 7.500 mobilisés, contre 10.000 il y a quelques semaines. Or, un plan encore confidentiel est en cours de discussion au ministère des Armées pour réduire ce nombre à 5.000 après l'été", assure celui qui avait vocation à remplir la mission de ministre de l'Intérieur en cas de victoire de Nicolas Sarkozy ou François Fillon à la présidentielle.

Depuis son discours devant un parterre de militaires le 13 juillet dernier, Emmanuel Macron s'est gardé d'en dire beaucoup plus sur l'avenir de l'opération Sentinelle. "Nous proposerons à l'automne une nouvelle doctrine d'intervention qui permettra de revenir en profondeur sur l'organisation de Sentinelle afin d'avoir une plus grande efficacité opérationnelle et de prendre en compte l'effectivité et l'évolution de la menace." Pas plus tard que le 7 août, Florence Parly, la ministre des Armées indiquait à la presse que l'opération Sentinelle s'inscrirait "dans la durée" mais qu'avec son homologue à l'Intérieur, Gérard Collomb, elle ferait des propositions au président de la République pour la faire évoluer à la rentrée de septembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Armée Militaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789705235
Opération Sentinelle : Ciotti évoque "un plan encore confidentiel" de Macron
Opération Sentinelle : Ciotti évoque "un plan encore confidentiel" de Macron
Dans les colonnes du "JDD", le député des Alpes-Maritimes croit savoir que le nombre de militaires déployés dans l'opération passerait de 7.500 aujourd'hui à 5.000 à la rentrée.
http://www.rtl.fr/actu/politique/operation-sentinelle-ciotti-evoque-un-plan-encore-confidentiel-de-macron-7789705235
2017-08-13 17:19:00
http://media.rtl.fr/cache/jML9WGOlU0GorYzBN76Qug/330v220-2/online/image/2016/0914/7784846624_1.jpg