Hollande renonce : "Le Président n'avait plus d'issue", analyse Alba Ventura

ÉDITO - François Hollande a décidé de ne pas briguer un second mandat, une situation inédite pour un président sortant. Mais avait-il vraiment le choix ?

>
Hollande renonce : "Le Président n'avait plus d'issue", analyse Alba Ventura Crédit Image : SIPA Crédit Média : Alba Ventura Télécharger

Une chose nous a étonné en écoutant l'allocution de François Hollande jeudi 1er décembre au soir. Suivant les passages de son discours on pouvait entendre soit qu'il y allait, soit qu'il renonçait. C'est tout Hollande ! Jusqu'au dernier moment, jusqu'à ce qu'il dise "c'est fini", il y avait encore dans ses propos des aller-retour. Un pas en avant, un pas en arrière. C'est son fils Thomas Hollande qui a dit un jour une phrase tellement juste sur son père : "Quand mon père est dans une pièce, on ne sait jamais par quelle porte il va sortir". Tout est dit.

Jusqu'au week-end dernier, il songeait encore à se représenter. Mais Manuel Valls lui a mis le pistolet sur la tempe avec son interview dans le Journal du Dimanche. Une véritable déclaration de guerre. Pas moins de huit candidats qui se pressaient à gauche. Le tableau d'une famille politique déchirée. Tout cela a conduit à lui faire mettre son impuissance, son échec politique.

Face à un mur

François Hollande avait-il le choix ? Pas beaucoup. Le trou de souris n'était plus un trou de souris, mais bien le chas d'une aiguille. Et encore le Président était face à un mur. Il n'avait plus d'issue. Sans compter que plus rien ne semblait possible pour retisser le lien avec les Français. François Hollande a acté jeudi soir à la fois le désaveu des Français et sa rupture avec la majorité. C'était ça ou de toute façon les électeurs - que ce soit ceux de la primaire de la gauche ou ceux de la présidentielle - l'envoyaient sur le roses.

François Hollande a fait preuve de lucidité. Probablement courageux. Ses plus proches - son ex-compagne Ségolène Royal comme ses enfants - lui avaient conseillé de ne pas aller "s'abîmer" et de ne pas abîmer plus encore cette gauche en lambeaux. Car il a mesuré combien la situation pouvait conduire à un nouveau 21 avril : une gauche éliminée laissant le champ libre au Front national.

Comme Jospin en 2002

François Hollande se retrouve dans la même situation que Lionel Jospin en 2002, estimant que la meilleure façon d'être utile à la gauche est de se retirer. Sans doute aimerait-il que ses amis retiennent de lui qu'il s'est sacrifié. En politique on peut pardonner une fois. Deux fois, ce n'est pas sûr. Ou en tout cas cela demande du temps.

Le prochaine épisode, c'est tout naturellement la candidature de Manuel Valls. cela fait des semaines que le Premier ministre pilonne le Président, qu'il cherche à l'empêcher de se représenter. Depuis la sortie du fameux livre Un Président ne peut pas dire ça... Manuel Valls n'avait qu'un objectif : tuer dans l’œuf une candidature Hollande pour promouvoir la sienne (une "candidature de l'autorité, de la justice sociale, de la modernité", comme il le dit). Valls était plus motivé que jamais. Déterminé au-delà de toute détermination. Il faut dire que le Catalan a cela en tête depuis l'âge de 16 ans.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786081602
Hollande renonce : "Le Président n'avait plus d'issue", analyse Alba Ventura
Hollande renonce : "Le Président n'avait plus d'issue", analyse Alba Ventura
ÉDITO - François Hollande a décidé de ne pas briguer un second mandat, une situation inédite pour un président sortant. Mais avait-il vraiment le choix ?
http://www.rtl.fr/actu/politique/hollande-renonce-le-president-n-avait-plus-d-issue-analyse-alba-ventura-7786081602
2016-12-02 08:12:00
http://media.rtl.fr/cache/ObWC6TCj4Sxyv-W25RWj5Q/330v220-2/online/image/2016/1202/7786081885_francois-hollande-ne-briguera-pas-un-second-mandat.jpg