2 min de lecture Gouvernement

Bruno Le Roux : 3 questions pour comprendre l'affaire des contrats de ses filles

ÉCLAIRAGE - Selon les informations de "Quotidien" révélées lundi 20 mars, le ministre de l'Intérieur a employé ses deux filles adolescentes en tant que collaboratrices parlementaires. Des révélations qui ont entraîné sa démission du gouvernement.

Bruno Le Roux, chef du groupe socialiste à l'Assemblée, le 23 avril 2014 (archives)
Bruno Le Roux, chef du groupe socialiste à l'Assemblée, le 23 avril 2014 (archives) Crédit : AFP / PIERRE ANDRIEU
Philippe Peyre
Philippe Peyre
et AFP

Alors que l'affaire Penelope Fillon est encore d'actualité, les révélations de Quotidien, lundi 20 mars, interrogent sérieusement. Bruno Le Roux a présenté sa démission du poste de l'ministre de l'Intérieur. Le successeur de Bernard Cazeneuve à Bauveau était dans la tourmente après que l'émission a mis au jour des informations selon lesquelles le ministre de l'Intérieur a employé ses deux filles adolescentes en tant que collaboratrices parlementaires. Il a été convoqué par le premier ministre, Bernard Cazeneuve, pour s'en expliquer. C'est finalement à l'Élysée que s'est déroulé l'entretien, en présence de François Hollande.

Interrogé à ce sujet sur RTL mardi 21 mars, Jean-Christophe Cambadélis avait assuré ne pas être au courant de ces pratiques. Mais le patron du Parti socialiste reste prudent : "La question essentielle est de savoir si elles ont travaillé", a-t-il souligné. 

1. Quels sont les faits ?

Selon Quotidien, l'actuel locataire de la place Beauvau a employé ses filles, alors lycéennes puis étudiantes, en tant que collaboratrices parlementaires, cumulant à elles deux 24 CDD (Contrat à durée déterminée) entre 2009 et 2016. Le montant total des rémunérations perçues s'élève à 55.000 euros. Les deux filles de celui qui était à l'époque député de Seine-Saint-Denis n'étaient âgées, lors des premiers contrats, que de 15 et 16 ans.

À lire aussi
Le glyphosate est commercialisé par l'entreprise Monsanto, sous la marque "Roundup" environnement
Glyphosate : 34 ONG remettent une pétition à Emmanuel Macron

2. Quelles sont les zones d'ombres ?

Les interrogations soulevées par ces révélations résident principalement dans le fait que certains CDD ont pu avoir lieu en même temps que des stages en entreprise ou sur le temps universitaire. Précisément à l'été 2013, du 10 juin au 9 septembre, période pendant laquelle l'une des filles embauchée était alors en stage à Yves Rocher, à Tournai, en Belgique. Elle n'était pas donc physiquement présente à l'Assemblée. Idem pour l'autre fille qui a été embauchée au Parlement pendant 20 jours en avril et mai 2015 alors qu'elle était en classe préparatoire sur cette période.

Autre problème : l'âge minimum légal pour travailler en France étant de 16 ans, le fait qu'une des filles a été embauchée pendant 12 jours alors qu'elle n'avait que 15 ans pose question. Le cabinet du ministre a expliqué que "tous les contrats ont bien évidemment été établis en respectant les âges permettant de travailler". La fille de Bruno Le Roux a en effet bénéficié d'une exception car elle a été embauchée par un parent, son père en l’occurrence. 

3. Quelle défense pour Bruno Le Roux ?

Cité dans le reportage de l'émission, le ministre a d'emblée reconnu l'embauche ponctuelle de ses filles en contrat à durée déterminée. "Bien entendu, j'ai mes filles qui ont travaillé avec moi sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires mais jamais en permanence", a-t-il expliqué. Bruno Le Roux se défend toutefois d'un "amalgame" avec l'affaire Fillon. Il s'agit, selon lui, "d'un boulot d'été auprès d'un parlementaire". 

Le cabinet de ministre de l'Intérieur a assuré à Quotidien que "chaque contrat faisait l'objet de missions qui ont été honorées". Des missions "effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc.) et durant plusieurs jours supplémentaires à l'automne".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Bruno Le Roux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787754841
Bruno Le Roux : 3 questions pour comprendre l'affaire des contrats de ses filles
Bruno Le Roux : 3 questions pour comprendre l'affaire des contrats de ses filles
ÉCLAIRAGE - Selon les informations de "Quotidien" révélées lundi 20 mars, le ministre de l'Intérieur a employé ses deux filles adolescentes en tant que collaboratrices parlementaires. Des révélations qui ont entraîné sa démission du gouvernement.
http://www.rtl.fr/actu/politique/bruno-le-roux-3-questions-pour-comprendre-l-affaire-des-contrats-de-ses-filles-7787754841
2017-03-21 10:45:00
http://media.rtl.fr/cache/y7orG2JpSgYwBbfD98Ky7Q/330v220-2/online/image/2014/1202/7775698740_bruno-le-roux-chef-du-groupe-socialiste-a-l-assemblee-le-23-avril-2014-archives.jpg