Attentats à Bruxelles : Michel Sapin pointe du doigt la "naïveté" des autorités belges puis s'excuse

Le ministre des Finances a réagi aux attentats du 22 mars et a mis en cause la gestion de la menace terroriste de la Belgique sur son territoire.

Michel Sapin le 14 août 2015.
Crédit : JOHN THYS / AFP
Michel Sapin le 14 août 2015.

Michel Sapin est au cœur d'une polémique. Au soir des attentats du 22 mars perpétrés à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek à Bruxelles, le ministre des Finances a mis en cause la défaillance des autorités belges après la série d'explosions qui ont coûté la vie à au moins 31 personnes et blessé 270 autres.

Après les attentas perpétrés par les frères El Bakraoui et revendiqués par Daesh, Michel Sapin a estimé que les autorités belges avaient "peut-être" pêché par "naïveté" en laissant se développer des communautés pour permettre une meilleure intégration. "Lorsqu'un quartier est en danger de se communautariser, on doit agir, on doit agir par une politique de la ville, par une politique d'intégration, par l'école, par la langue", a précisé le ministre sur LCI.


La réaction de Michel Sapin n'est pas passée inaperçue dans les rangs de la classe politique des deux pays. "Ces propos sont juste honteux... Quand on connaît la faiblesse des moyens de la politique de la Ville en France", a réagi l'ex-ministre de la Ville François Lamy, proche de Martine Aubry. La députée PS Chantal Guittet jugeant sur twitter "facile de parler d'irresponsabilité, de naïveté, à tout bout de champ".

"Il n'y a pas que les Belges qui ont péché par naïveté, il y a aussi la France", a estimé pour sa part sur Sud Radio le député Les Républicains Eric Ciotti, mettant en cause "les comportements d'un certain nombre de municipalités socialistes en France".

Michel Sapin s'est "excusé de la polémique"

En déplacement à Bruxelles, le premier ministre Charles Michel a dit n'avoir "jamais ressenti la moindre naïveté et le moindre angélisme". Et d'ajouter : "Nous sommes frères, cousins, nous aimons nous titiller, mais nous sommes unis face à l'épreuve". Sentant la polémique enfler, Michel Sapin aurait envoyé un message à son homologue belge Johan Van Overtveldt pour "s'excuser de la polémique" et "lui redire toute sa sympathie."

La rédaction vous recommande
par Ludovic GaltierJournaliste RTL
Suivez Ludovic Galtier sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782511620
Attentats à Bruxelles : Michel Sapin pointe du doigt la "naïveté" des autorités belges puis s'excuse
Attentats à Bruxelles : Michel Sapin pointe du doigt la "naïveté" des autorités belges puis s'excuse
Le ministre des Finances a réagi aux attentats du 22 mars et a mis en cause la gestion de la menace terroriste de la Belgique sur son territoire.
http://www.rtl.fr/actu/politique/attentats-a-bruxelles-michel-sapin-pointe-du-doigt-la-naivete-des-autorites-belges-puis-s-excuse-7782511620
2016-03-23 16:44:26
http://media.rtl.fr/cache/cZuOET0e8BxPHt6eu0rn9A/330v220-2/online/image/2015/0831/7779564831_sapin.jpg