Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump et Bernie Sanders favoris de la primaire du New Hampshire

ÉCLAIRAGE - Alors que le New Hampshire vote, focus sur les enjeux de la primaire américaine dans chaque camp.

Donald Trump et Ted Cruz, les candidats à la primaire républicaine
Crédit : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Donald Trump et Ted Cruz, les candidats à la primaire républicaine

L'Iowa a ouvert les hostilités entre les candidats à l'investiture pour la course à la Maison blanche le 1er février avec ses caucus. Le New Hampshire est le deuxième État américain à voter dans le cadre des primaires américaines, ce mardi 9 février. Bien qu'il soit petit par la taille, ses résultats sont scrutés avec attention. Ils sont souvent imprévisibles et vecteurs de surprises. En effet, 44% des électeurs sont indépendants : ils n'appartiennent ni au camp démocrate ni au camp républicain.

Le grand marathon électoral a débuté aux États-Unis. De nombreuses échéances électorales attendent les candidats. On peut notamment évoquer le Super Tuesday du 1er mars. Ce jour-là, 10 États votent, que ce soit aux primaires ou aux caucus (Alabama, Alaska, Samoa américaines, Arkansas, Colorado, Géorgie, Massachusetts, Minnesota, Dakota du nord, Oklahoma, Tenessee, Texas, Vermont, Virginie et Wyoming). De cette date jusqu'au 14 juin, les primaires et caucus sont organisés dans tous les États.

1. Qu'est-ce qu'une primaire ?

Aux États-Unis, les primaires sont davantage ancrées dans l'histoire politique du pays que dans celle de la France. Mais leur fonctionnement n'a rien de comparable avec ce qu'ont connu les Français. En effet, elles permettent de désigner les délégués du parti qui se rendront à la Convention nationale. C'est à ce moment-là que sera désigné le "ticket" (candidat pour la présidence et candidat pour la vice-présidence) de chaque parti.


Dans le New Hampshire, l'élection a commencé à minuit, heure locale, le 9 février. Elle devrait se terminer à 19 heures (1h du matin en France). 882.959 électeurs sont appelés aux urnes. 231.376 sont des démocrates. Ils glisseront soit le bulletin d'Hillary Clinton soit celui de Bernie Sanders. Ils sont 262.111 à prendre part au vote de la primaire des républicains. Le choix est plus large : pas moins de huit candidats sont en lice. Donald Trump, qui est soutenu par Sarah PalinMarco Rubio et Jeb Bush, le frère de George W. Bush, tenteront de convaincre 389.472 électeurs.

2. Deux démissions côté républicains

Plus la campagne avance, moins les candidats du parti Les Républicains sont nombreux. Les frais de campagne peuvent en effet dissuader les plus petits. Aux prémices de la campagne, ils étaient 17 à aspirer au fauteuil de président. Rick Santorum et Rand Paul ont finalement renoncé à leur candidature après leurs mauvais résultats obtenus dans les caucus de l'Iowa. En effet, le 1er février, Rand Paul avait remporté 4,5% des suffrages tandis que son compère Rick Santorum avait réuni seulement 1% des votants derrière sa candidature.

La primaire dans le New Hampshire devrait être favorable à Donald Trump. Après s'être incliné dans l'Iowa face au sénateur du Texas Ted Cruz, le candidat controversé est sur des terres qui lui sont plus favorables. En effet, les sondages le placent largement en tête avec plus de 17 points d'avance.

3. Démocrates : Bernie Sanders devant Hillary Clinton ?

Le match s'annonce également inégal côté démocrate. Bernie Sanders, 74 ans, sénateur de l'État du Vermont, est donné favori de tous les sondages avec 12 à 26 points d'avance sur Hillary Clinton, qui a remporté le caucus de l'Iowa. Après cette primaire, les cartes pourraient être rebattues dans le camp démocrate.

L'ex-première dame de Bill Clinton aurait déjà abandonné toute ambition dans le New Hampshire. Elle aurait même décidé de remodeler son équipe de campagne, selon Le Monde : "Cette réorganisation était prévue mais plutôt à l’issue du premier cycle de caucus et de primaires (à la fin de février). Elle pourrait donc se faire plus tôt que prévu." En 2008 pourtant, Hillary Clinton s'était imposée dans cet État, déjouant tous les sondages. Avec 39% des voix, elle avait devancé Barack Obama (36%). Elle aura toutefois beaucoup de mal à réitérer son exploit...

Le calendrier électoral

Le calendrier électoral s'est ouvert avec le caucus de l'Iowa le 1er février. Ce dernier est le premier d'une série de rendez-vous qui ponctueront les mois précédant l'élection présidentielle.

9 février 2016 : primaire dans le New Hampshire, la première véritable primaire de l'année.

20 février 2016 : caucus du parti démocrate dans le Nevada et primaire républicaine en Caroline du Sud.

23 février 2016 : caucus du parti républicain dans le Nevada.

27 février 2016 : primaire démocrate en Caroline du sud.

1er mars 2016 : c'est une journée spéciale, pendant laquelle 10 Etats votent (primaires et caucus confondus). Sont concernés l'Alabama, l'Alaska, Samoa américaines, Arkansas, Colorado, Géorgie, Massachusetts, Minnesota, Dakota du nord, Oklahoma, Tennessee, Texas, Vermont, Virginie et Wyoming. Ce grand rendez-vous est baptisé le "Super Tuesday" ou super mardi. A partir du 1er mars et jusqu'au 14 juin, les primaires et les caucus sont organisés dans tout le pays.

Du 18 au 21 juillet 2016 : convention nationale des Républicains.

Vers le 25 juillet : convention nationale des Démocrates.

8 novembre 2016 : élection du ou de la président(e) des Etats-Unis pour au moins quatre ans.

Janvier 2017 : prise des fonctions du nouveau ou de la nouvelle président(e). 

La rédaction vous recommande
par Ludovic GaltierJournaliste RTL
Suivez Ludovic Galtier sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781781936
Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump et Bernie Sanders favoris de la primaire du New Hampshire
Présidentielle américaine 2016 : Donald Trump et Bernie Sanders favoris de la primaire du New Hampshire
ÉCLAIRAGE - Alors que le New Hampshire vote, focus sur les enjeux de la primaire américaine dans chaque camp.
http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-donald-trump-et-bernie-sanders-favoris-de-la-primaire-du-new-hampshire-7781781936
2016-02-09 18:25:00
http://media.rtl.fr/cache/Yd1KWb0U87L-dHcl5Bum5w/330v220-2/online/image/2016/0204/7781693370_donald-trump-accuse-ted-cruz-d-avoir-triche-pour-gagner-la-primaire-republicaine-en-iowa.jpg