Présidentielle américaine 2016 : et si Marco Rubio emportait l'investiture républicaine ?

REPLAY - Le résultat des primaires de l'Iowa placent le benjamin des candidats à la Maison Blanche - qualifié de "Barack Obama de droite" - comme le vrai outsider de la tornade Donald Trump.

>
Présidentielle américaine 2016 : et si Marco Rubio emportait l'investiture républicaine ? Crédit Image : AFP / Chip Somodevilla Crédit Média : Rémi Sulmont Télécharger

Et dire que Marco Rubio a failli se noyer dans une bouteille d’eau en direct à la télévision. En 2013, le sénateur devenu la coqueluche du Parti républicain, avait été choisi pour répondre au discours sur "l'état de l’Union" d’Obama. Un moment de télé inoubliable. Au beau milieu d’une phrase, il déglutit et sort quasiment du champ de la caméra pour attraper une bouteille d’eau pour se dessécher sa gorge. En fait, à 44 ans, cela fait bien longtemps que Marco Rubio est assoiffé de victoires. Il apparaît comme un visage neuf de la politique américaine. Moins de 50 ans, sénateur, issue d’une minorité, ça nous rappelle évidement quelqu'un. Oui on dit que Marco Rubio est "l'Obama de la droite américaine".

Ce qui est certain, c’est qu’il est aussi pressé que Barack Obama ne l’était en 2008. Comme l'actuel locataire de la Maison Blanche, Marco Rubio a écrit ses mémoires avant d’avoir un seul cheveu gris. Comme Obama, Marco Rubio est diplômé en droit. Comme Obama, il a fait une entrée fracassante en politique. On a tout de suite vu en lui un potentiel premier président américain latino. Marco Rubio est un fils d’émigrés cubains. Père barman. Mère femme de chambre. Jusqu'en 2011, il a fait croire aux Américains que ses parents avaient fui le communisme. Après les révélations de la presse américaine, il a dû reconnaître que ses parents avaient fui la pauvreté de l’île deux ans et demi avant l’arrivée de Castro.

Il a commencé sa carrière dans l’ombre de Jeb Bush, le frère de George Bush junior, en Floride. Il a été élu au Sénat en 2010 grâce au Tea Party, à la droite de la droite. Il a mis de l'eau dans son thé depuis. "Au Congrès, il a fait comme Obama", explique le politologue américain Dick Howard. "On s'attendait à ce qu'il passe un peu de temps au Sénat pour apprendre le métier. Mais il a décidé du coup qu'il avait sauté dans cette campagne actuellement. ce qui est intéressant avec cet homme très ambitieux, c'est qu'il ne va pas se représenter pour son siège au Sénat en 2016. Il fait quitte ou double", décrypte-t-il.

À 44 ans, cela fait bien longtemps que Marco Rubio est assoiffé de victoires

Rémi Sulmont

Marco Rubio s’est déclaré, un jour après Hillary Clinton en avril 2015. Comme si, calculateur et méthodique, il avait prévu depuis que le début que ce serait lui, à la fin, qui affronterait l'ex-first lady. Mais on se souvient que si Mitt Romney a perdu en 2012, c'est entre autres parce les électeurs latinos, de plus en plus nombreux (un électeur sur six) ont massivement voté pour Obama. On ne dit pas que Rubio va capter la totalité des votes hispaniques parce qu’il est bilingue, mais disons qu’il est mieux placé que Donald Trump. Il pourrait également attirer les jeunes, alors qu’Hillary Clinton pourraient capter les femmes et les noirs.

C’est parce que Trump et Ted Cruz leur donnent de l’urticaire et qu’ils sont persuadé que Rubio a de meilleur chances, que les membres de l’establishment républicain misent, financièrement également, sur l’ambitieux sénateur, ultra-conservateur, anti-avortement, anti-mariage gay, populiste mais plus policé, et qui a l’avantage de venir d’un État clé, la Floride. Avec Rubio, l’establishment républicain a l'espoir de reprendre le contrôle de cette folle campagne des primaires qui, jusqu'à présent, lui échappe totalement.

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781676814
Présidentielle américaine 2016 : et si Marco Rubio emportait l'investiture républicaine ?
Présidentielle américaine 2016 : et si Marco Rubio emportait l'investiture républicaine ?
REPLAY - Le résultat des primaires de l'Iowa placent le benjamin des candidats à la Maison Blanche - qualifié de "Barack Obama de droite" - comme le vrai outsider de la tornade Donald Trump.
http://www.rtl.fr/actu/international/presidentielle-americaine-2016-et-si-marco-rubio-emportait-l-investiture-republicaine-7781676814
2016-02-03 11:30:00
http://media.rtl.fr/cache/Ne48s_p6-aG6GU6wy_sU-Q/330v220-2/online/image/2016/0203/7781680126_marco-rubio-est-en-passe-de-devenir-le-candidat-de-l-establishment-republicain.jpg