2 min de lecture États-Unis

Licenciée pour avoir fait un doigt d'honneur au convoi de Donald Trump

Juli Brisksman a été licenciée de son entreprise Akima LLC, après avoir fait un doigt d'honneur au cortège du président américain Donald Trump, samedi 28 octobre.

Le président des États-Unis Donald Trump à la Maison Blanche, le 2 novembre 2017
Le président des États-Unis Donald Trump à la Maison Blanche, le 2 novembre 2017 Crédit : NICHOLAS KAMM / AFP
Marie Demeulenaere
Journaliste

Certains internautes américains l'ont affectueusement surnommé "She-ro". "She" pour "elle" et "Hero" pour "héro". En réalité, la nouvelle héroïne des Américains s'appelle Juli Briksman et est originaire de Virginie. 

Comme l'explique BFMTV, cette Américaine de 50 ans a été licenciée, après avoir été prise en photo, en faisant un doigt d'honneur au cortège de Donald Trump, qu'elle a croisé alors qu'elle faisait du vélo. Samedi 28 octobre, le président américain rentrait du parcours de golf de Steerling. 

À lire aussi
Un pilote de la marine américaine dessine un pénis dans le ciel États-Unis
VIDÉO - États-Unis : un pilote dessine un pénis dans le ciel, la Navy s'excuse

Lorsque les voitures noires doublent la jeune femme, cette dernière profite du moment pour adresser un doigt d'honneur au cortège présidentiel. Présent dans un des véhicules, un photographe de la Maison-Blanche a alors immortalisé son geste, en prenant un cliché de la jeune femme. Postée sur les réseaux sociaux, la photo est très rapidement devenue virale sur Internet et commentée dans les talk-shows américains, alimentant les débats. 

Licenciée par son entreprise Akima LLC

En se rendant à son travail lundi, Juli Briksman a alors décidé de lever le voile sur l'identité de la jeune femme sur la photo, en dévoilant que c'était elle-même. La réaction de son employeur a été radicale : employée en marketing et communication au sein de l'entreprise Akima LLC, cette mère de deux enfants s'est presque aussitôt vue licenciée pour viol de la politique des réseaux sociaux de la société.

Ce licenciement a eu lieu malgré les protestations de la jeune femme qui s'est défendue en déclarant que ce geste n'avait pas été commis sur son lieu de travail. "Ils ont dit : 'Nous nous séparons de vous'. Fondamentalement, vous ne pouvez pas avoir de contenus 'obscènes' sur les réseaux sociaux", a témoigné Juli Briksman au Huffington Post. Selon 20 Minutes, Akima LLC a précisé qu'elle était une entreprise gouvernementale et qu'elle craignait d'être affectée par le geste de son ex-salariée. 

De son côté, Juli Briksman affirme ne rien regretter et se porter "mieux que jamais". Démocrate, elle se déclare "consternée" par la situation actuelle des États-Unis. "C’était une opportunité pour moi de dire quelque chose", a témoigné la jeune femme, devenue le temps de quelques jours, la "She-ro" des Américains.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790833921
Licenciée pour avoir fait un doigt d'honneur au convoi de Donald Trump
Licenciée pour avoir fait un doigt d'honneur au convoi de Donald Trump
Juli Brisksman a été licenciée de son entreprise Akima LLC, après avoir fait un doigt d'honneur au cortège du président américain Donald Trump, samedi 28 octobre.
http://www.rtl.fr/actu/international/licenciee-pour-avoir-fait-un-doigt-d-honneur-au-convoi-de-donald-trump-7790833921
2017-11-07 13:20:05
http://media.rtl.fr/cache/OP4F0ayFSJrhoErXomD4tg/330v220-2/online/image/2017/1103/7790784868_000-ty0d5.jpg