2 min de lecture États-Unis

États-Unis : Donald Trump envisage de taxer de 20% les produits mexicains pour payer son mur

Jeudi, le président mexicain Enrique Peña Nieto a annoncé avoir annulé son déplacement à Washington, prévu fin janvier.

Enrique Peña Nieto et Donald Trump, à Mexico City le 31 août 2016
Enrique Peña Nieto et Donald Trump, à Mexico City le 31 août 2016 Crédit : YURI CORTEZ / AFP
+AmbreDeharoJournaliste
Ambre Deharo
et AFP

Donald Trump veut son mur à la frontière mexicaine et ce, coûte que coûte. Problème : le président Enrique Peña Nieto a dit que son pays ne paierait jamais pour la construction de cette frontière, vivement critiquée par les démocrates, les Mexicains, et le Brésil. Qu'à cela ne tienne, le nouveau président américain semble avoir trouvé une solution. Le 26 janvier, selon les propos du porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, lors d'une réunion à bord de l'Air Force One, Donald Trump a évoqué la mise en place d'une taxe de 20 % sur les produits mexicains, taxe qui ferait partie d'une vaste réforme.

"En faisant cela, nous pouvons récolter 10 milliards de dollars par an et facilement payer pour le mur grâce à ce seul mécanisme", a ainsi rapporté Sean Spicer, précisant que ce projet avait été évoqué avec plusieurs élus de la Chambre des Représentants et du Sénat. Cependant, par peur d'une méprise, le porte-parole a apporté quelques modifications à ses propos peu de temps après, affirmant que cette taxe était une proposition parmi d'autres, et que pour l'instant rien n'était arrêté. 

Promesse de campagne de longue date du républicain, la construction du mur avec le Mexique a été confirmée mercredi 25 janvier avec la signature d'un décret lançant, symboliquement du moins, le début du vaste chantier. Une signature qui a provoqué l'ire du Mexique, mais pas seulement. Même au sein de son propre parti, Donald Trump ne fait pas l'unanimité, surtout pas sur cette idée de taxe. "Sécurité aux frontières, oui. Taxes aux frontières, non", a ainsi tweeté le sénateur de Caroline du Sud, Lindsay Graham. Le Mexique étant le troisième partenaire commercial des États-Unis, notamment grâce au traité de l'ALENA en vigueur depuis 1994 et que Donald Trump tente de renégocier, une guerre ouverte pourrait être coûteuse pour les États-Unis. "Pour faire simple, toute politique entraînant une hausse des prix de la Corona, de la tequila et des margaritas est une très mauvaise idée", a ajouté Lindsay Graham, un poil sarcastique.

À lire aussi
Le président américain Donald Trump, le 20 février 2018 États-Unis
Que signifie l'inscription "45" sur la manche de Donald Trump ?
La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Mexique Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786944958
États-Unis : Donald Trump envisage de taxer de 20% les produits mexicains pour payer son mur
États-Unis : Donald Trump envisage de taxer de 20% les produits mexicains pour payer son mur
Jeudi, le président mexicain Enrique Peña Nieto a annoncé avoir annulé son déplacement à Washington, prévu fin janvier.
http://www.rtl.fr/actu/international/etats-unis-donald-trump-envisage-de-taxer-de-20-les-produits-mexicains-pour-payer-son-mur-7786944958
2017-01-27 01:57:00
http://media.rtl.fr/cache/YYHyMGYnnO3Fn2a33sk7ow/330v220-2/online/image/2017/0126/7786941341_enrique-pe-a-nieto-et-donald-trump-a-mexico-city-le-31-aout-2016.jpg