3 min de lecture Donald Trump

Climat : absence de position commune entre le G7 et Donald Trump

RÉCIT - Emmanuel Macron et ses homologues n'ont pas réussi à infléchir la politique climatique du président américain en Sicile le 27 mai. Seul un consensus entre les sept pays a été trouvé sur la lutte contre le terrorisme sur Internet.

Bernard Poirette RTL Week-end Bernard Poirette
>
Climat, commerce... Donald Trump seul contre tous au G7 Crédit Image : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP | Crédit Média : Isabelle Dath | Durée : | Date :
La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
avec Isabelle Dath et Olivier Bost

Climat de tension entre les grands de ce monde, réunis en Sicile. La deuxième journée de réunion a mis en exergue les sujets qui fâchent. Si la lutte contre le terrorisme a rassemblé les points de vue, le réchauffement climatique et le commerce mondial engendrent des divergences. Isolé, Donald Trump est seul contre tous. Pour résumer l'ambiance, dans les couloirs du G7, ce rendez-vous mondial a été rebaptisé le "G6+1" : il y a six pays et Donald Trump.

Après avoir reçu les dirigeants de cinq pays africains (Niger, Nigeria, Ethiopie, Kenya, Tunisie) - l'Afrique étant l'une des priorités de la présidence italienne - les chefs d'État du G7 ont bien tenté d'aplanir leurs oppositions sur le climat après la journée de travail de la veille, qui n'a pas vraiment fait fléchir Donald Trump en dépit des efforts des six autres pour l'amadouer.

Des efforts qui ne se sont pas concrétisés dans les faits. Les dirigeants du G7 ont reconnu samedi 27 mai leur incapacité à trouver un terrain d'entente avec les États-Unis sur la lutte contre le réchauffement climatique. "Je considère qu'il y a eu un progrès et qu'il y a eu de vraies discussions et de vrais échanges", a toutefois répondu Emmanuel Macron, interrogé à l'issue du sommet mondial. S'il a souligné des "désaccords profonds" avec les États-Unis à ce sujet, le président français a indiqué vouloir "tenir compte du point de départ, lorsque beaucoup pensaient encore il y a quelques semaines que les Etats-Unis allaient quitter les accords de Paris sur le climat".

À lire aussi
États-Unis : "TrumpDating.com", le site de rencontres des partisans de Trump États-Unis
États-Unis : "TrumpDating.com", le site de rencontres des partisans de Trump

La chancelière allemande, Angela Merkel, a, elle, pris moins de pincettes, en jugeant "pas du tout satisfaisante" la discussion au G7 sur le climat. Le G7 a pris acte du désaccord sur le climat entre six de ses membres et les États-Unis, dans la déclaration finale publiée samedi 27 mai. "Les États-Unis d'Amérique sont en train de réévaluer leur politique sur le changement climatique et sur l'accord de Paris et ne sont donc pas en mesure de rejoindre le consensus sur ce sujet", indique ce texte. 

Accords de Paris : Trump rendra sa décision "la semaine prochaine"

Encore au point mort dans la nuit du 26 au 27 mai, la rédaction de la déclaration commune sur ce sujet crucial n'est donc plus à l'ordre du jour. Le président américain est venu en Sicile pour apprendre, disait un de ses conseillers qui, dans la foulée, posait les limites de cette ouverture. 

Donald Trump menace de sortir de l'accord de Paris, qu'il juge mauvais pour la croissance et les emplois. Il rendra sa décision "la semaine prochaine". L'accord de Paris, conclu en novembre 2015, vise à contenir le réchauffement climatique "bien en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels", et a constitué un succès diplomatique historique.

Emmanuel Macron, avec d'autres, cherchait à éviter un texte mentionnant à peine le climat ce qui serait considéré comme un recul et souhaite que s'il y a désaccord ce soit écrit noir sur blanc, que l'on sache d'où vient la responsabilité. Contrairement à tous ses prédécesseurs, Donald Trump ne prendra même pas la peine de rendre compte de ces journées de négociations aux journalistes.

C'est en revanche mieux parti pour les règles du commerce mondial. Les États-Unis veulent s'affranchir des règles de l'Organisation mondiale du commerce et faire du cas par cas pour leurs échanges commerciauxEmmanuel Macron et ses homologues européens sont en passe d'obtenir des États-Unis un engagement à respecter ses partenaires.

Un consensus sur la lutte contre le terrorisme

Seul vrai consensus depuis l'ouverture du sommet : la demande faite aux grands acteurs d'internet de lutter davantage contre les contenus radicaux, qui sont des appels au terrorisme, à la haine, et au recrutement. Il n'y a jamais eu de pression aussi forte sur ces entreprises. Toutefois, ce texte n'est pas contraignant. Cette déclaration était une demande spécifique de Theresa May, première ministre dont le pays a été frappé le 22 mai par un attentat à Manchester.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump Emmanuel Macron États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788728044
Climat : absence de position commune entre le G7 et Donald Trump
Climat : absence de position commune entre le G7 et Donald Trump
RÉCIT - Emmanuel Macron et ses homologues n'ont pas réussi à infléchir la politique climatique du président américain en Sicile le 27 mai. Seul un consensus entre les sept pays a été trouvé sur la lutte contre le terrorisme sur Internet.
http://www.rtl.fr/actu/international/climat-absence-de-position-commune-entre-le-g7-et-donald-trump-7788728044
2017-05-27 14:00:00
http://media.rtl.fr/cache/YiGxuQBVMdshg9qmgvXCJw/330v220-2/online/image/2017/0527/7788728878_les-grands-de-ce-monde-ne-sont-pas-parvenus-a-un-accord-sur-le-climat-samedi-27-mai-2017.jpg