4 min de lecture États-Unis

VIDÉO - Que cache la poignée de main de Macron et Trump ?

INTERVIEW - Que faut-il retenir de la poignée de main entre Donald Trump et Emmanuel Macron ? Réponses avec Stephen Bunard, expert en gestuelle.

>
VIDÉO ZAPPEUR - La poignée de main de Donald Trump Crédit Image : Mandel NGAN / AFP | Crédit Média : RTLnet / Montage Essia Lakhoua | Date :
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un moment plus observé que jamais. Pour la première fois depuis l'élection d'Emmanuel Macron, le président de la République et Donald Trump se sont rencontrés à Bruxelles, à l'occasion de la réunion de l'OTAN. Les deux présidents ont échangé une poignée de main, longue et appuyée. Si l'instant est particulièrement commenté, c'est avant tout parce qu'il s'agit de l'une des marques de fabrique du président américain. Son vice-président Mike Pence et le premier ministre belge Charles Michel, entre autres, ont pu tester cette poignée de main énergique. D'ailleurs, les premiers instants de la rencontre avec le chef du gouvernement japonais avaient été largement commentés sur les réseaux sociaux puisque Donald Trump avait serré énergiquement la main de Shinzo Abe pendant 19 secondes.

Cette fois, c'était au tour d'Emmanuel Macron. Sous l’œil d'une caméra, avant un déjeuner de travail à l'ambassade américaine à Bruxelles, le Président a résisté pendant cinq secondes au président américain. Plus tard, ils ont à nouveau répété l'exercice, sous le regard amusé des autres dirigeants, dont Angela Merkel et le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg. Que peut-on analyser de ces poignées de main ?

Comment s'est déroulée leur première rencontre ?

Joint par RTL.fr, Stephen Bunard, coach en intelligence relationnelle et expert en gestuelle, prévient avant tout qu'il ne faut "pas surinterpréter les poignées de main de Donald Trump. Le président américain a une image de mâle dominant, un peu rustre. Il ne faut donc pas laisser cela influencer l'analyse de ses gestes". Les deux chefs d'État se sont serré la main à trois reprises. La première fois qu'ils se voient, c'est à l'ambassade américaine de Bruxelles. "Il faut noter que c'est Donald Trump qui tend la main en premier, en direction d'Emmanuel Macron. De plus, sa main est en position de supination : la paume ouverte vers le haut. C'est une invitation. Il va aussi détourner le regard en premier. De l'autre côté, le président de la République est en position de dominant. Quand il sort de la voiture, il réajuste sa veste, se frotte les mains et surtout il regarde son homologue droit dans les yeux. Lorsqu'ils vont se serrer la main, il va poser la sienne sur l'épaule du président américain. Celui qui touche l'autre est perçu comme dominant", analyse le coach en intelligence relationnelle. Un autre élément est à souligner : "Donald Trump penche la tête à gauche, c'est un signe d'ouverture". 

À lire aussi
Marion Maréchal-Le Pen à Washington (États-Unis) le jeudi 22 février 2018 États-Unis
Marion Maréchal-Le Pen, en visite aux États-Unis, prône "la France d'abord"

La deuxième fois (vidéo à partir de 00:54), ils sont assis tous les deux face aux photographes. "On observe un pli de la veste de Donald Trump entre l'épaule et le coude qui montre qu'il tend à ramener vers lui la main d'Emmanuel Macron. Il ne faut pas être dans l'hypothèse unique. Effectivement, le président américain peut vouloir marquer sa virilité en faisant cela. Mais autre hypothèse, le fait de tirer sur la main de son interlocuteur signifie qu'il le ramène dans son espace intime parce qu'il l'apprécie", explique-t-il. 

Pourquoi Emmanuel Macron esquisse-t-il un sourire ?

Le synergologue observe que le visage d'Emmanuel Macron est "divisé en deux". "La partie droite de son visage sourit. Il surjoue, non-conscient, le côté 'heureux d'être là'. Il s'agit d'une suradaptation sociale. Il fait aussi une moue qu'il a l'habitude de faire et cela montre une satisfaction forte de quelqu'un qui contient son émotion", ajoute-t-il. Autre point spécifique au Président : "Il a un sourire extraverti, bouche grande ouverte, tandis que Donald Trump a un sourire introverti, bouche fermée. Cela montre que le premier est plus à l'aise que le second, même s'il reste dans la réserve".

Au-delà de la poignée de main en elle-même, il est important d'observer leur attitude au global. "Le fait qu'Emmanuel Macron se trouve à droite fait que nous le percevons comme le plus dominant. C'est un effet miroir du cerveau et un raisonnement logique de droitier, dans un monde de droitier. "La main gauche d'Emmanuel Macron repose sur sa main droite, note Stephen Bunard. C'est un signe de spontanéité. Il va aussi lever les sourcils à deux reprises, lorsqu'il s'exprime sur l'agenda et le terrorisme. Quand vous levez les sourcils, vous donnez une importance particulière à ce dont vous êtes en train de parler". Et Donald Trump ? "Il est assez respectueux de son interlocuteur. Tout comme le président français, il a les mains entre les jambes, c'est-à-dire qu'il laisse de la place à l'autre. Il a les mains jointes avec les pouces levés, ça signifie son envie de s'impliquer dans les projets".

Pourquoi Trump tire-t-il son interlocuteur vers lui ?

Passons maintenant à leur troisième poignée de main (vidéo à partir de 00:44). Le contexte est différent. Elle se déroule en extérieur, Emmanuel Macron s'avance vers les chefs d'État et leur serre la main. "Donald Trump a fait sa classique technique du 'pull and shake' (tirer et secouer, ndlr). C'est le Donald Trump que l'on connaît. Au début, il patiente pendant qu'Emmanuel Macron salue ses homologues et ça lui donne le temps de préparer sa poignée de main. Contrairement à leur première rencontre, les deux hommes penchent la tête vers la droite, cela traduit une vigilance. Aussi, Emmanuel Macron va poser sa main sur son bras, pour lui dire d'arrêter, il ne se laisse pas embarquer", explique-t-il. 

Cependant, "les deux présidents sourient. Donald Trump va aussi à la fin de leur échange, faire deux tapotements sur le bras d'Emmanuel Macron. C'est pour avoir le dernier mot, mais c'est aussi typiquement américain. George W. Bush et Barack Obama le faisaient aussi. Ce serait la première fois qu'ils se rencontrent, on pourrait se dire que le président américain le teste. Mais dans ce cadre, c'est surement pour marquer une proximité avec le président français", indique Stephen Bunard. La vraie question est de savoir si les deux présidents souhaitent travailler l'un avec l'autre. "Au vu de leurs attitudes, oui. Emmanuel Macron était à l'aise, tout en restant sur la réserve. Quant à Donald Trump, il n'était pas aussi féroce que le décrivent les médias américains", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788713599
VIDÉO - Que cache la poignée de main de Macron et Trump ?
VIDÉO - Que cache la poignée de main de Macron et Trump ?
INTERVIEW - Que faut-il retenir de la poignée de main entre Donald Trump et Emmanuel Macron ? Réponses avec Stephen Bunard, expert en gestuelle.
http://www.rtl.fr/actu/international/video-emmanuel-macron-donald-trump-la-poignee-de-main-7788713599
2017-05-26 16:55:00
http://media.rtl.fr/cache/BfceUrEdCR6tiEqh0ZLxIQ/330v220-2/online/image/2017/0526/7788714129_donald-trump-et-emmanuel-macron-a-bruxelles-le-25-mai-2017.jpg