2 min de lecture Immigration

Immigration : non, la circulaire Collomb n'a pas permis d'écouter 4.500 personnes

FACTCHECKING - Contrairement à ce qu'a affirmé le secrétaire d'État en charge de la Cohésion des territoires, la circulaire Collomb, entrée en vigueur en décembre, n'a conduit qu'à une dizaine d'entretiens.

Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des Territoires
Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des Territoires Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Sina Mir et La rédaction numérique de RTL

Non, la circulaire "Collomb" n'a pas conduit à l'écoute de "plus de 4.500 personnes". Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre de la Cohésion des Territoires, a pourtant estimé dans Le Grand Jury, ce dimanche 11 février, que "plus de 4.500 personnes" ont été "écoutées" depuis l'entrée en vigueur de ladite circulaire. Diffusée le 12 décembre par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, cette lettre permet aux pouvoirs publics de recenser les pensionnaires de centres d'hébergements d'urgence pour connaître leur statut. 

En fait, Julien Denormandie ne répond pas à la question posée. Aujourd'hui, seule une dizaine d'entretiens ont été réalisés sur la base de la circulaire Collomb. Le nombre de 4.500 correspond aux étrangers qui ont, depuis le mois d'octobre et non depuis le 12 décembre, eu un entretien avec les services d’immigration français, notamment dans des centres d’hébergement dédiés aux migrants - pour accueillir par exemple les personnes évacuées de la jungle de Calais ou de camps du Nord de Paris. Sur ce dossier, les services de l’État interviennent déjà depuis des mois. Ils n’ont pas besoin de la circulaire Collomb.

Dans les centres visés par le texte - les centres d'hébergement d'urgence généralistes où  les SDF sont accueillis, qu'ils soient Français ou étrangers - cette dizaine d'entretiens s'est déroulée, pour l'heure, sur la base du volontariat. "Seules les personnes qui souhaitaient participer à ces entretiens l'ont fait", confirme Florent Gueguen, directeur général de la fédération nationale des acteurs de la solidarité.

À lire aussi
Un homme sur le stand de Pôle emploi au Salon pour l'emploi à Lille en mai 2015 emploi
Lille : Pôle emploi propose un poste de "chargé de l'éloignement des étrangers"

Les associations refusent toute forme de contrôle obligatoire

Florent Guegen
Partager la citation

"Il n'y a pas eu, évidemment, de contrainte - de toute façon les associations refusent toute forme de contrôle obligatoire et toute forme de contrôle des personnes dans leur chambre, parce que c'est quand même cela qui pose problème dans cette circulaire : augmenter le nombre de personnes qui n'appellent plus le 115, qui refusent des hébergements", poursuit Florent Guegen.

Cela aurait pour effet d’augmenter le nombre de personnes à la rue. Pour ces raisons, les humanitaires, comme le Défenseur des droits, ont attaqué le texte devant le conseil d'État. L'audience aura lieu vendredi 16 février.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration Sdf Sans-abri
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792218346
Immigration : non, la circulaire Collomb n'a pas permis d'écouter 4.500 personnes
Immigration : non, la circulaire Collomb n'a pas permis d'écouter 4.500 personnes
FACTCHECKING - Contrairement à ce qu'a affirmé le secrétaire d'État en charge de la Cohésion des territoires, la circulaire Collomb, entrée en vigueur en décembre, n'a conduit qu'à une dizaine d'entretiens.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/immigration-non-la-circulaire-collomb-n-a-pas-permis-d-ecouter-4-500-personnes-7792218346
2018-02-11 18:31:20
http://media.rtl.fr/cache/fROd7MHT5yXimUzRpbgRkg/330v220-2/online/image/2017/0621/7789059678_julien-denormandie.jpg