4 min de lecture Auto

Les dépenses des automobilistes en hausse et supérieures à l'inflation

Si en valeur les tarifs baissent, les taxes ont continué de grimper, jusqu'à 5 fois l'inflation pour le super et 17 fois l'inflation pour le gazole.

Christophe Bourroux Auto-Radio Christophe Bourroux
>
Télécharger Les dépenses des automobilistes en hausse et supérieures à l'inflation Crédit Image : MYCHELE DANIAU / AFP | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux Journaliste RTL

Chère, très chère voiture ! Selon l'Automobile Club qui publie le budget annuel des automobilistes, les dépenses ont augmenté et sont supérieures à l'inflation. Tout augmente. Cela va du prix à l'achat, à l'Assurance + 0,8 %. Soit 4 fois l'inflation tout de même aux pièces détachées qui s'envolent de 2,5 % chez Renault à 3 % chez PSA. Pour le carburant, les prix n'ont pas trop grimpé. Seulement, le délire fiscal continue selon l'Automobile Club. Car si en valeur les tarifs baissent, les taxes ont continué de grimper, pour ne pas dire s'envoler. Jusqu'à 5 fois l'inflation pour le super et 17 fois l'inflation pour le gazole !

D'ailleurs, l'automobiliste français est l'un des plus taxé en Europe. Plus d'un quart de son budget y passe. Au total, 63 milliards d'euros. Un montant supérieur à l'impôt sur les sociétés. Heureusement, certains automobilistes s'en sortent mieux que d'autres. Prenons l'exemple du budget de la Dacia Logan diesel : 4.756 euros pour quelqu'un qui parcourt un peu plus de 8.000 kilomètres par an.

À lire aussi
L'équipementier automobile GM&S est menacé de liquidation judiciaire économie
GM&S : "Bercy n'a rien fait du tout", regrette le délégué CGT

Autrement dit : imbattable.  Mais si on regarde de près, on s'aperçoit que le budget d'un propriétaire est stable d'une année sur l'autre. Si la voiture est construite en Roumanie à des prix de revient roumains, elle est entretenue en France à des prix de revient français. Ainsi, elle est vendue 37% moins chère que sa cousine la Clio, mais elle est seulement 6% moins chère à l'entretien. Et puis elle consomme 25 litres de plus, avec un moteur plus polluant car d'ancienne génération.

Que donne le fameux match essence-diesel ? Prenons une Clio, l'une des voitures les plus vendues en France. En version essence, elle reste plus rentable que la Clio Diesel comparable jusqu'à 15.300 km. Autant dire que cela concerne peu d'utilisateurs de Clio. Le kilométrage moyen est de 10.000. Au-delà, on passe généralement à de plus grosses cylindrées. Pour une Peugeot 308 HDi, donc diesel, le budget a grimpé de près de 5% et dépasse les 8.000 euros par an. On voit que la valeur de reprise s'effrite et baisse de plus de 4,5%, alors que le prix d'achat augmente de 3,5%.

Les frais abusifs de mise à la route

Cette semaine, Auto Plus consacre un dossier aux "frais abusifs de mise à la route". Ce sont des frais qui apparaissent quasi systématiquement sur la facture quand vous achetez une voiture neuve. Cela s’appelle frais de mise à la route ou de mise à disposition, pack livraison ou parfois tout simplement un mystérieux "supplément" qui ne veut rien dire. Mais au final, ce sont des frais qui viennent s’ajouter au prix de la voiture et représentent plusieurs centaines d’euros. Cela peut monter chez certaines marques jusqu’à 700 euros.
 
Le problème justement, c’est qu’on ne sait pas exactement à quoi correspondent ces frais. Auto Plus a fait faire des devis à 48 concessionnaires qui représentent 12 constructeurs différents. Aucun vendeur ne nous a jamais spontanément expliqué à quoi correspondent ces frais. En fait, ils espèrent que le client ne s’en apercevra pas ! Et si vous le voyez et que vous posez la question, comme nous l’avons fait, alors là ça part souvent dans le grand n’importe quoi.

Des explications floues

Il y a d’abord l’explication classique, on vous explique que ces frais sont censés couvrir le coût des plaques d’immatriculation, de l’essence qu’il y a déjà dans la voiture, de la préparation de l’auto à la mise à la route. Et il y en a qui ne manquent pas d’air ! Par exemple, un vendeur Peugeot a voulu nous facturer 200 euros pour le carburant d’une 308 alors que faire le plein de cette voiture doit coûter entre 80 et 90 euros au maximum. Et puis, il y a des vendeurs qui utilisent ces frais de mise à la route pour faire de la vente forcée d’options que vous n’avez pas demandées.

Par exemple, un vendeur de Renault voulait nous facturer 229 euros pour un gravage des vitres en nous expliquant que c’est obligatoire, ce qui est évidemment faux. Pour ne pas se faire avoir quand on achète une voiture, la règle est très simple : le prix catalogue de la voiture comprend, outre la voiture elle-même, les frais de transport de l’auto, de mise à la route, de préparation. Il comprend aussi la fourniture des plaques d’immatriculation définitives et de 5 litres de carburant.

Donc, si on vous facture des choses en plus, c’est soit qu’on vous arnaque, par exemple en vous faisant payer les plaques alors qu’elles sont déjà comprises dans le prix de la voiture, soit qu’on tente de vous vendre des prestations supplémentaires que vous n’avez pas demandées et donc que vous pouvez toujours refuser !
 
La seule chose que vous avez à payer c’est la carte grise de l’auto. En plus du coût de la carte grise elle-même, le concessionnaire peut vous facturer des frais pour avoir effectué pour vous cette démarche administrative. Mais attention, là aussi il y a parfois de l’abus, on vous fait payer plus de 150 ou 200 euros juste pour la démarche, alors que par exemple dans un centre-auto ça vous coûtera une trentaine d’euros.

Un malus à PSA

Malus tout relatif. Mais quand même. PSA vient de se faire chiper la première place pour les dépôts de brevets en France. Mais l'industrie auto reste la plus innovante, puisque avec 944 brevets l'équipementier automobile Valeo devient le champion. C'est un coup d'accélérateur historique car cela faisait 10 ans que Peugeot-Citroën était en pôle position dans l'industrie française. Il rétrograde d'une place. Médaille de bronze pour Safran qui couvre l'aéronautique, et la défense. Renault se classe 5e.

Un bonus à l'État

L’État français qui vient de réaliser un beau coup en vendant ses actions de PSA Peugeot-Citroën. Un beau coup parce qu’il vient de les revendre pour 1,9 milliard d’euros alors qu’il les avait achetées 800 millions en 2014. Ça fait une belle culbute ! Et un beau coup aussi parce que c’est à la banque publique d’investissement que l’État a vendu ses actions. Or, la banque publique d’investissement, comme son nom l’indique, est publique et dépend donc largement de l’État, qui garde donc indirectement un pied dans PSA ! Bref, le beurre et l’argent du beurre !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto Société Budget
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787925148
Les dépenses des automobilistes en hausse et supérieures à l'inflation
Les dépenses des automobilistes en hausse et supérieures à l'inflation
Si en valeur les tarifs baissent, les taxes ont continué de grimper, jusqu'à 5 fois l'inflation pour le super et 17 fois l'inflation pour le gazole.
http://www.rtl.fr/actu/conso/les-depenses-des-automobilistes-en-hausse-et-superieures-a-l-inflation-7787925148
2017-04-03 08:19:00
http://media.rtl.fr/cache/_CKh_hppHrUn_n448ALOmQ/330v220-2/online/image/2016/0222/7781998011_un-controle-technique-illustration.jpg