2 min de lecture Oeufs

Les prix des œufs flambe après la crise du Fipronil

Au premier semestre 2017, les prix des œufs sont repassés au-dessus de ceux de 2016, et cela devrait croître avec la baisse de la production européenne liée à la contamination au Fipronil.

Photo d'illustration d'oeufs biologiques prise près de Berlin le 11 janvier 2010
Photo d'illustration d'oeufs biologiques prise près de Berlin le 11 janvier 2010 Crédit : AFP / JOHANNES EISELE
104761573555224952563
Clémence Bauduin
et AFP

Les consommateurs d’œufs vont devoir revoir à la hausse leur budget courses. Les prix des œufs sont repassés au dessus de ceux de 2016, et cette hausse devrait s'amplifier avec la baisse de la production européenne causée par la crise du Fipronil, qui a touché l'été dernier la production en Belgique et au Pays-Bas. Cette crise va accélérer le phénomène lors du second semestre 2017.  

"Depuis fin juillet, le cours des œufs a plus que doublé et la profession estime qu'il manque environ 4% à 5% de la production européenne, tous types d'élevages confondus: bio, plein air, sol et standard", assure ainsi le Syndicat national des industriels et professionnels de l’œuf (SNIPO). La réduction "très significative" de la production en Belgique et aux Pays Bas, cause une "flambée des cours de l’œuf générale dans toute l'Europe", selon le Snipo, qui s'inquiète même de risque de pénurie. 

La principale préoccupation des industriels reste cependant que les négociations commerciales annuelles avec la grande distribution permettent une répercussion de cette hausse aux chaînes de distributeurs, via une "revalorisation rapide et importante des prix de vente". "Il en va de la survie des entreprises du secteur, dont l'équilibre économique se dégrade très rapidement", car "certaines vendent parfois à perte", assure le SNIPO.

À lire aussi
Élevage de poules pondeuses dans la région Pays-de-Loire. animaux
L214 dénonce l'élevage de poules en batterie dans une nouvelle vidéo choc

Un boom des importations

Au premier semestre 2017, la production totale d’œufs de consommation en France a augmenté par rapport à la même période en 2016, celle-ci "est ressortie en hausse de près de 5% par rapport à 2016", indique le service statistique du ministère de l'Agriculture, Agreste. 2016 avait été une mauvaise année avec une production en recul de 2,3% et des prix à la production en recul de 3%, rappelle le service.

Sur la même période, les exportations en volume d’œufs de consommation ont progressé de près de 2% par rapport à la même période de 2016, tirées par les ventes d'ovoproduits, des œufs cassés conditionnés sous forme liquide, congelée ou en poudre destinés à l'industrie agroalimentaire ou la restauration. Les importations ont pour leur part augmenté de 19%, selon les chiffres d'Agreste. 

Les prix à la production des œufs sont toujours bien orientés en 2017, en hausse par rapport à 2016 et à la moyenne 2011-2015. "La bonne tenue du prix serait liée à des problèmes sanitaires en Europe et en France, ayant conduit à des abattages supplémentaires de pondeuses", selon Agreste.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Oeufs Consommation Prix
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790507423
Les prix des œufs flambe après la crise du Fipronil
Les prix des œufs flambe après la crise du Fipronil
Au premier semestre 2017, les prix des œufs sont repassés au-dessus de ceux de 2016, et cela devrait croître avec la baisse de la production européenne liée à la contamination au Fipronil.
http://www.rtl.fr/actu/conso/le-prix-des-oeufs-flambe-apres-la-crise-du-fipronil-7790507423
2017-10-13 16:24:00
http://media.rtl.fr/cache/D_0QNHrRYEeQ8R1n6Z8nTA/330v220-2/online/image/2017/0810/7789673888_photo-d-illustration-d-oeufs-biologiques-prise-pres-de-berlin-le-11-janvier-2010.jpg