2 min de lecture Clément Grenier

Rennes s'impose face à Lyon qui se rate dans la course au podium

COMPTE-RENDU - Rennes s'impose 2-0 à domicile face à Lyon lors de la 23e journée de Ligue 1. Les Lyonnais ratent l'occasion de revenir près du podium.

Lopes n'a pas pu empêcher la défaite de l'OL
Lopes n'a pas pu empêcher la défaite de l'OL Crédit : FRANK PERRY / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Entre fatigue et manque de réussite, l'OL n'a pas eu les moyens de battre un Stade rennais frileux mais réaliste sur ses offensives. Une défaite qui empêche Lyon de revenir à 4 points du podium, mais qui recèle dans le contenu des promesses pour la suite de la saison. La série de 12 matchs sans défaite prend donc fin.

Bisevac a faussé le match

Le début de match était enthousiasmant, tant les les deux équipes affichaient une volonté de produire du jeu. A Rennes, Philippe Montanier avait aligné ses recrues Paul-Georges Ntep et Toivonen dans un 4-4-2 désormais classique, et avec l'ambition d'attendre son adversaire pour jouer en contre. Lyon dominait en possession et combinait bien mais n'obtenait pas d'occasions franches. Finalement c'est sur un corner que Rennes a ouvert le score. Alessandrini tirait un ballon tendu que Hountondji décroisait de la tête devant un Gonalons trop court (23e). Lyon répliquait sur coup franc par Grenier, qui voyait ses ballons captés par Costil (20e) ou passer juste au-dessus (29e).

Rennes, avec son schéma animé par N'Tep et Alessandrini et grâce à Toivonen dans l'axe, causait des soucis et rendait le match très alerte. Fofana tentait une frappe à la 35e, mais son ballon brossé trouvait Costil. Lyon poussait encore et Gueïda Fofana, actif et précis, déposait la balle sur la tête de Bisevac, mais ce dernier était gêné par Umtiti. Une énorme occasion gâchée. Un gâchis encore plus grand lorsqu' à la 40e minutes, l'arbitre a choisi d'exclure Umtiti à la suite d'une intervention grossière et dangereuse. Pas de contestation possible.

L'OL a dominé mais sans conclure

Le retour des vestiaires vit Koné remplacer Malbranque pour compenser l'exclusion de Bisevac, et cet OL, même à 10 continuait à dominer. Gomis, à la 53e, résistait aux charges adverses dans la surface avant de frapper du gauche. Sa frappe contrée allait en corner. Dans la foulée, Grenier frappait un coup franc de 35 mètres qui passa à côté. Même à 10 contre 11, Lyon avait 60% de possession à l'heure de jeu. Mais à force de pousser, avec un joueur en moins, Lyon finit par céder. Doucouré, décalé par Grosicki, glissait dans la surface à Toivonen qui trouvait le petit filet d'un Lopes impuissant (66e).

À lire aussi
Cristiano Ronaldo à la lutte avec Angel Di Maria en novembre 2015 Mercato
Mercato : Grenier et Ferri devraient quitter Lyon, Özil et Sanchez rester à Arsenal

Un deuxième but qui sonna le glas des rêves de retour au score. Lyon continuait à produire une qualité de jeu bien supérieure à celle de son adversaire, mais à l'approche des 30 derniers mètres, le sous-nombre devenait compliqué à gérer. L'absence de Gourcuff pour animer le jeu aux côtés de Grenier ainsi que la fatigue de l'enchaînement des matchs privaient l'OL du changement de rythme nécessaire pour déstabiliser l'adversaire. Les entrées de Danic et Briand n'y furent rien, Rennes s'imposait en fin de compte et reprenait 9 points d'avance sur le 18e. Lyon reste 6e à 7 points de Lille.

La rédaction vous recommande
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Clément Grenier Ligue 1 Conforama Olympique Lyonnais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants