3 min de lecture Premier League

Manchester United, une saison presque terminée

DÉCRYPTAGE - Manchester United a sombré contre l'Olympiakos, mardi (2-0). Une gifle qui confirme que le club anglais traverse une saison bien compliquée.

Wayne Rooney, attaquant de Manchester United
Wayne Rooney, attaquant de Manchester United Crédit : ARIS MESSINIS / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Une "tragédie grecque". C'est avec ces termes que le Times a qualifié la déroute de Manchester United sur la pelouse de l'Olympiakos (2-0), mardi soir lors de son 8e de finale aller de la Ligue des champions. The Sun a même trouvé un nom à cette défaite : "Olympiachaos. Nous sommes le 26 février et la saison de United est presque terminée. United est dans un pire état que l'économie grecque".

Comment ce mastodonte du football mondial en est arrivé-là ? Champion d'Angleterre en titre et vainqueur de l'édition 2008 de la coupe d'Europe, Manchester United pointe aujourd'hui à une modeste sixième place de Premier League et n'a quasiment plus aucune chance de se qualifier pour la prochaine C1. Et dans le jeu, l'équipe mancunienne est "sans idée, sans but et sans espoir", estime le Daily Telegraph.

Face au club du Pirée, pas un joueur ne s'est réellement montré à son avantage. "Jusqu'à maintenant, leurs innombrables défauts n'avaient été exposés qu'aux yeux du public de la Premier League. Mais mardi, tous les fans de football du continent on pu réaliser que United n'est plus aujourd'hui qu'une puissance sur le papier", a lâché l'ancien attaquant marseillais et irlandais Tony Cascarino.

Pas un effectif de très haut niveau international

Si le gardien de but espagnol David De Gea fait ce qu'il peut, presque rien ne va devant lui. La défense est composée de joueurs soit vieillissants comme Rio Ferdinand et Nemanja Vidic, soit pas assez tranchants comme Chris Smalling ou Johnny Evans, ou d'autres qui peinent tout simplement à être à leur meilleur niveau, à l'instar de Patrice Evra.

À lire aussi
Premier League
Manchester United : pourquoi Cavani est-il accusé de racisme ?

Mais le mal réside surtout dans l'entrejeu, un secteur en difficulté depuis fort longtemps. Après plusieurs saisons sans recruter le moindre milieu défensif, les Red Devils ont dégoté Marouane Fellaini en toute fin du dernier mercato estival. Les observateurs pensaient alors que le Belge allait tout solutionner. Il n'en a rien été. En plus de s'être blessé assez rapidement, il se trouve que son profil bien plus offensif ne corresponde pas vraiment au système de jeu avec deux pivots dans l'axe.

Devant, MU a ce qu'il faut avec Wayne Rooney, Robin van Persie, l'utile Danny Welbeck et le joker Javier Hernandez. Mais sur les ailes, c'est presque le néant. Seul Adnan Januzaj a émerveillé les supporters en début de saison, mais il ne peut porter l'équipe à 19 ans pour sa première année avec les professionnels.

Dur de succéder à Fergie

Finalement, qualitativement et quantitativement, l'effectif de Manchester n'a rien d'exceptionnel lorsqu'il est comparé à ceux des autres cadors européens. "Il y a quelques joueurs qui n'ont tout simplement pas le niveau", a affirmé l'ancien capitaine Roy Keane. Pourtant, il est assez similaire à celui qui faisait peur il y a quelques temps. Sauf qu'à l'époque, il y avait Sir Alex Ferguson à la tête de l'équipe. L'entraîneur écossais parvenait à exploiter le potentiel maximum de son équipe grâce à un collectif fort.

Mais depuis cet été, il est à la retraite et son successeur David Moyes patauge. Bien évidemment, il n'est pas évident pour lui de prendre la suite d'un règne de près de 27 ans. Il n'empêche que la situation actuelle est tout de même très critique pour lui et qu'il doit probablement son salut à son contrat de 6 ans. "Tous les entraîneurs méritent du temps, surtout ceux qui prennent en charge un club du calibre de United. Mais hier soir, c'est la première fois que j'ai commencé à vraiment douter qu'il soit la bonne personne pour ce poste", a dit Cascarino.

En tout cas, comme un retournement de situation miracle en Ligue des champions est peu crédible, il est grand temps que la saison de Manchester United se termine pour pouvoir repartir sur de nouvelles bases, autour de Juan Mata notamment, mais pas seulement selon Roy Keane : "Ils ont besoin de six ou sept joueurs pour reconstruire le club".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Premier League Angleterre Foot étranger
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants