2 min de lecture LOSC

Lille - Montpellier : Le LOSC brise l'invincibilité de Courbis et reste sur le podium

COMPTE-RENDU - Le LOSC s'est imposé 2-0 face à Montpellier lors de la 28e journée de Ligue 1. Une victoire qui permet à Lille de rester à la 3e place.

Le LOSC tient à son podium
Le LOSC tient à son podium Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

L'invincibilité de Rolland Courbis en championnat avec Montpellier a donc pris fin face au Lille de René Girard, son ami et ancien entraîneur du MHSC. Il faut dire que les Nordistes ont fait leur meilleur match depuis de nombreuses semaines. Intense, dominateur et réaliste, le LOSC a retrouvé les points forts qui en avaient fait un solide 2e au cœur de l'automne.

Les Dogues mettent la pression sur Saint-Étienne, qui se déplace à Lorient, et se rassure sur sa capacité à marquer, mais surtout à ne pas encaisser de but grâce à un Vincent Enyeama de nouveau en état de grâce.

Le réalisme lillois

Dès l'entame, l'intensité était incontestable et Montpellier montrait qu'il n'était pas question de laisser Lille imposer son tempo. Morgan Sanson, le talent qui monte dans l'Hérault, initiait un gros pressing du MHSC qui faisait un peu vaciller le 3e du championnat. En tout cas, jusqu'à la fin du dernier quart d'heure et une frappe de Balmont à 25 mètres repoussée par Jourdren, qui sonna le réveil nordiste. Quelques minutes plus tard, sur un coup franc décalé sur la droite, Balmont envoyait la balle sur la tête de Marco Basa, seul au point de pénalty, qui fusillait le gardien adverse (18e).
 
Néanmoins, malgré un but encaissé contre le cours du jeu, les hommes de Rolland Courbis continuèrent de dérouler un jeu alerte, et Mounier a failli égaliser à la 22e, mais sa tête était trop molle. Mounier, toujours, déposait un ballon sur coup franc dans les 6 mètres que reprit Congré de la tête, et le but aurait été marqué sans l'intervention d'un Enyeama félin et à la main ferme au ras du sol. Les choses se tassèrent un peu, les deux équipes cherchant un second souffle sous le soleil éclatant, jusqu'à l'accélération d'Origi, servi côté gauche par Souaré sur un appel rentrant. Le jeune Dogue reprenait sans contrôle, sur un Jourdren vigilant et oubliant Roux, seul dans l'axe (39e).

Le retour de la maîtrise des Dogues

En deuxième période, la physionomie pencha nettement du côté lillois, qui monopolisa le ballon et l'on vit le jeune Origi remuant en attaque mais encore un peu brouillon dans la finition. Le milieu de Montpellier était étouffé par celui de Lille, avec un Delaplace qui remplaçait parfaitement Rio Mavuba, blessé. Balmont était le vrai patron de la rencontre, et veillait à ce que les troupes restent dans le ton. Ainsi, les occasions commençaient à devenir sérieuses pour le LOSC.

À lire aussi
Victor Osimhen avec le Losc le 28 août 2019 Mercato
Mercato : Osimhen, Thauvin, Cunha... Quels sont les dossiers en cours ?

A la 54e, Souaré rentra de son côté droit sur son pied gauche et déclencha et une frappe que Jourdren boxa en corner. Lille devenait intenable et concrétisa sa domination à la 57e, lorsque sur un corner, Rozenhal envoya la balle de la tête sur la barre ; Roux, bien placé dans les 6 mètres, frappait dans le but vide et devant une défense apathique. Un but décisif, qui tuait les envies héraultaises, et permettait à Lille de dérouler son football. Les Dogues auraient même pu ajouter un 3e but, si Mendes n'avait pas été maladroit en fin de match. Lille a fait le travail, et met la pression sur Saint-Étienne.

Concours
La rédaction vous recommande
Lire la suite
LOSC Ligue 1 Conforama Montpellier
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants