3 min de lecture Laurent Jalabert

VIDÉO - Laurent Jalabert : "Le mal est fait, c'est fini, les soupçons seront toujours là"

INVITÉ RTL - Après une année 2013 marquée par un grave accident et des accusations de dopage sur le Tour de France 1998, Laurent Jalabert, à nouveau consultant pour la 1re radio de France, a répondu vendredi aux questions de Yves Calvi.

>
Laurent Jalabert : "Les soupçons de dopage seront toujours là" Crédit Image : Fanny Bonjean / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Calvi-245x300
Yves Calvi et Gregory Fortune

Laurent Jalabert est de retour sur le devant de la scène médiatique et il ne s'en cache pas : il est en très heureux. "Oui effectivement ça m'a beaucoup manqué, a reconnu l'ancien coureur professionnel pour sa première interview de l'année. J'ai été baigné dans cet univers depuis que j'avais arrêté ma carrière cycliste, en 2002, et donc pendant 11 ans j'ai collaboré avec les médias, France Télévisions et RTL. C'est une longue histoire qui s'est écrite. Et d'un coup d'un seul, j'ai fait une année blanche suite à différents évènements. Du coup, le temps m'a paru très long. J'espérais pourvoir revenir, j'étais impatient de pouvoir revenir".

Ce retour, il le fera dès dimanche à l'occasion de Paris-Nice. Suivront les grandes classiques du printemps puis, bien sûr, le Tour de France en juillet. Et il en salive d'avance. "Faire l'impasse une année sur ce milieu, ça a été très difficile, a-t-il expliqué. Vous savez, le Tour de France, c'est le mois de juillet. Et mon plus vieux souvenir de vacances du mois de juillet, il remonte à avant ma carrière professionnelle, c'est à dire avant 1989. Je ne suis jamais parti en vacances après au mois de juillet. Donc ça a été une année (2013) particulière".

L'envie est revenue toute seule. C'est comme ça, c'est dans mes gênes

Laurent Jalabert
Partager la citation

Malgré les épreuves, physiques et morales, le virus reste donc intact chez "Jaja". "On croit toujours qu'on peut s'en passer, avoue-t-il. J'ai eu un grave accident l'année passée et sur le coup, sur mon lit d’hôpital, je me disais 'c'est fini, le vélo, je vais le mettre entre parenthèse, c'est trop dangereux, je maîtrise ce que je fais mais on n'est pas seul sur la route. Et finalement, le jeu n'en vaut pas la peine, on risque sa vie jour après jour'. Mais l'envie est revenue toute seule. C'est comme ça, c'est dans mes gênes".

Et pourtant, l'ancien n°1 mondial a donc dû faire face à des accusations de dopage à l'EPO sur le Tour de France 1998... "J'ai été confronté à une situation médiatique exceptionnelle, rappelle-t-il. Quatre jours avant le départ du Tour de France (2013, ndlr), un journaliste m'annonce qu'il tient la preuve que j'étais positif en 1998, 15 ans plus tôt... Mais je n'ai pas le souvenir, en 1998, d'avoir été contrôlé. Et puis aujourd'hui, je n'ai toujours pas le moindre élément qui me permette de le vérifier. Ça a été pour moi un moment difficile à vivre, tout simplement parce que j'ai été contraint de m'abstenir d'aller sur ce Tour de France, le 100e".

Ça a été un procès médiatique. Il n'y a pas d'affaire Jalabert

Laurent Jalabert
Partager la citation
À lire aussi
Le Colombien Egan Bernal le 26 juillet 2019 cyclisme
Tour de France 2019 : Bernal vainqueur, tout sauf une surprise pour Jalabert

Plus huit mois plus tard, le soupçon est toujours là... "Je le comprends, assure Laurent Jalabert. Il y a des accusations. Mais vous savez, ça a été un procès médiatique. Il n'y a pas d'affaire Jalabert, il n'y en a jamais eu. On m'a accusé avant même que j'ai connaissance de ce qui se passe, et avant même d'avoir pu me défendre. Le mal est fait, c'est fini, les soupçons seront toujours là quoi qu'il arrive. Et aujourd'hui, après avoir tenté de me défendre, je n'ai pas réussi à obtenir la moindre preuve de ce qui a été dit".

Espère-t-il du nouveau dans les semaines, les mois qui viennent ? "Le nouveau, c'est que je reviens sur le devant de la scène, que je reprends mes activités de consultant, avec RTL et France Télévisions. Ça c'est du nouveau. Le reste, il n'y en aura pas. Il faut quand même que je dise qu'il n'y a jamais eu de poursuite, ni judiciaire, ni sportive". Combatif, en forme, affamé, Laurent Jalabert est bien de retour.

>
Laurent Jalabert : "L'envie du vélo est revenue toute seule" Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laurent Jalabert Cyclisme Dopage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants