1 min de lecture JO Sotchi 2014

Jean-Claude Killy démissionne du CIO : la fin de 50 ans d'olympisme

Après 19 ans passés au Comité international olympique, le Français, 70 ans, a envoyé jeudi sa démission au président Thomas Bach. Le président de la commission de coordination des JO de Sotchi annonce sa décision dans L'Equipe Magazine à paraître samedi.

Jean-Claude Killy en mars 2013
Jean-Claude Killy en mars 2013 Crédit : MIKHAIL MORDASOV / AFP
Jean-Michel Rascol
Jean-Michel Rascol et Gregory Fortune

La carrière olympique de Jean-Claude Killy a débuté aux Jeux d'Innsbruck, en Autriche, il y a 50 ans. Après une carrière de skieur émérite, avec notamment trois médailles d'or gagnées à Grenoble en 1968, le natif de Saint-Cloud a joué un rôle actif au sein des Nations Unies du sport. Il a obtenu puis organisé les Jeux d'Albertville en 1992 et, plus récemment, dirigé ceux de Sotchi.

Jean-Claude Killy et Guy Perillat en février 1968 à Grenoble
Jean-Claude Killy et Guy Perillat en février 1968 à Grenoble Crédit : AFP
Jean-Claude Killy et Michel Barnier en février 1992 à Albertville
Jean-Claude Killy et Michel Barnier en février 1992 à Albertville Crédit : AFP/E.Fefferberg

Décoré de l'ordre du mérite par Vladimir Poutine

Il aura ainsi passé sept ans au service de la Russie pour construire, améliorer et livrer aux athlètes ce qu'il considère comme les meilleurs Jeux d'hiver de l'histoire. Sa proximité avec Vladimir Poutine a bien sûr été remarquée. Lundi, le président russe le décorait au kremlin de l'ordre du mérite. Distinction qui lui a logiquement valu quelques commentaires acerbes.

Jean-Claude Killy et Vladimir Poutine en février 2013 en Russie
Jean-Claude Killy et Vladimir Poutine en février 2013 en Russie Crédit : AFP / NATALIA KOLESNIKOVA

Mon image en a pris un coup ? Ce n'est pas grave, j'ai la conviction que Vladimir Poutine est un homme bien

Jean-Claude Killy
Partager la citation

"Mon image en a pris un coup ?" s'interroge-t-il dans l'Equipe Magazine à paraître samedi, "Ce n'est pas grave, j'ai la conviction que Vladimir Poutine est un homme bien". Un dernier coup de carre pour Jean-Claude Killy qui, à 70 ans, entend tourner la page. Celle d'un homme de pouvoir, discret, qui ne revient jamais sur ses décisions. Avec son départ, la France aura deux membres du sein CIO : Guy Drut et Tony Estanguet. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
JO Sotchi 2014 Jean-Claude Killy Sport
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants