2 min de lecture Ligue 1 Conforama

VIDÉOS - Zlatan Ibrahimovic quitte Paris et la Ligue 1 sur un dernier exploit

L'attaquant du PSG s'est offert un record et une ultime ovation du Parc des Princes.

Ibrahimovic brandit le Trophée des champions, samedi 14 mai
Ibrahimovic brandit le Trophée des champions, samedi 14 mai Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Nicolas Bamba

Soirée forte en émotions au Parc des Princes samedi 14 mai. Le PSG avait bien des choses à célébrer. Son 45e anniversaire, son triplé Trophée des champions/Coupe de la Ligue/Championnat de France (en attendant peut-être la Coupe de France contre l'OM le 21 mai ?), les 20 ans du sacre en Coupe des coupes... Et Zlatan Ibrahimovic, bien sûr. Le Suédois avait annoncé la veille - avec sa modestie habituelle - la fin de son aventure parisienne, débutée en 2012.

Le meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain faisait donc ses adieux au public du Parc des Princes lors de cette 38e et dernière journée de Ligue 1 face au FC Nantes. Mais ce match n'était pas sans enjeu pour Ibrahimovic. Il avait 90 minutes pour inscrire deux buts et détrôner Carlos Bianchi en devenant le seul meilleur buteur de l'histoire du PSG en championnat sur une saison (37 buts pour Bianchi en 1977-1978).

Ses enfants pour fêter le record

Tout a commencé par une entrée sur le terrain un peu spéciale. Comme le veut la coutume, les Nantais ont fait une haie d'honneur aux Parisiens. Puis, les Parisiens ont fait une haie d'honneur à Zlatan Ibrahimovic. Dans les tribunes, des tifos ont été déployés en l'honneur du capitaine du soir. Et à la 10e minute (en référence au numéro d'Ibra), l'arbitre a interrompu le jeu pour une minute d'applaudissements d'un stade debout pour son étoile. Une attention que l'attaquant a fêté huit minutes plus tard en marquant... du torse. Le sens du spectacle, toujours, pour égaler Bianchi.

Les Nantais n'ont jamais fait illusion. Il était écrit que Paris signerait sa 30e victoire en 38 matchs. Mais Ibrahimovic a dû faire preuve de patience pour enfin inscrire son 38e but. Après Lucas et Marquinhos, il a enfin touché au but en trompant Dupé de la tête. On jouait alors la 89e minute et Zlatan Ibrahimovic entrait dans l'histoire du club. Le Parc des Princes pouvait se lever pour voir le géant quitter le terrain, au son de l'hymne national suédois. Le buteur s'est retiré, les yeux légèrement humides, portant dans ses bras ses fils Maximilian et Vincent, vêtus de maillots floqués "King" ("Roi) et "Legend" ("Légende").

Dernière communion avec le public du Parc

À lire aussi
Les Marseillais célèbrent leur victoire face à Lyon, dimanche 10 novembre Ligue 1 Conforama
OM-OL : les Marseillais gagnent le choc et se hissent à la 2e place du classement

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 38 buts en 31 matchs de Ligue 1 cette saison, 113 buts en 122 matchs en quatre ans (soit le plus long bail de sa carrière en club)... Zlatan Ibrahimovic va rester dans la mémoire du Paris Saint-Germain et de la Ligue 1. Autant admiré que critiqué, aussi talentueux qu'arrogant, "Ibracadabra" est un phénomène rarement vu en FranceIl n'aura pas hissé Paris sur le toit de l'Europe, mais il l'aura fait passer dans une autre dimension. Ses prouesses et sa vantardise ont attiré les regards du monde sur une Ligue 1 en manque de stars.

Et comment quitter le Parc des Princes sans remettre une couche de mégalomanie ? Dans un français hésitant, le Suédois a dit au revoir. Il a remercié Paris et la France mais n'a pas manqué de se fendre de deux répliques vaniteuses : "Quatre ans ensemble à gagner beaucoup de trophées... Merci à 'Ibracadabra' !", puis "J'espère que l'équipe va gagner beaucoup. Sans Ibra, c'est difficile mais c'est possible !". Et sur un dernier slogan crié à l'unisson du Parc, Zlatan Ibrahimovic a tiré sa révérence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Paris Saint-Germain Zlatan Ibrahimovic
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants