3 min de lecture Vidéo

OM-PSG : les cinq meilleurs "Clasicos" au Vélodrome

VIDÉOS - Sur les 85 précédents matches entre l'OM et le PSG, ceux disputés au Vélodrome en 1989, 1993, 2000, 2003 et 2008 resteront probablement dans les annales du "Clasico".

Franck Sauzée, au second plan à gauche, avec le maillot blanc de l'OM contre le PSG, en 1989
Franck Sauzée, au second plan à gauche, avec le maillot blanc de l'OM contre le PSG, en 1989
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Dimanche 5 avril (21 heures), en clôture de la 31e journée, l'Olympique de Marseille accueillera le 86e "clasico" de l'histoire du football français, depuis 1971. Ce sera également le 72e choc entre ces deux équipes en championnat de France. Parmi toutes ces confrontations OM-PSG, certaines ont donné lieu à des matches d'anthologie.

1989 : Sauzée offre le sacre à l'OM aux dépens du PSG (1-0)

>
Le but de Franck Sauzée

À la veille de la 35e journée du championnat de France, appelée Division 1 à l'époque, le Paris Saint-Germain possède un point d'avance sur l'Olympique de Marseille. Il ne faisait ainsi aucun doute que le choc entre les deux équipes, programmé au vendredi 5 mai 1989, allait être décisif pour le titre.

Alors que la rivalité OM-PSG commence à prendre, sous l'impulsion du président marseillais Bernard Tapie, le match est tendu sur le terrain. Franck Sauzée vient finalement crucifier les Parisiens d'une frappe lointaine dans le temps additionnel de la deuxième période. Marseille reprend alors la tête du championnat et ne lâchera plus. Dix-sept ans après son dernier sacre, il devient champion et termine avec trois longueurs d'avance.

1993 : l'OM devient champion avant le scandale (3-1)

>
Le but de Boli contre le PSG 93

Seulement trois jours après la victoire phocéenne en Ligue des champions face à l'AC Milan (1-0), le clasico a lieu lors de l'avant-dernier chapitre du championnat, le 29 mai 1993. Là encore, le classement est très serré. Marseille est leader avec deux unités d'avance sur Paris, en sachant que la victoire offre deux points depuis 1994. En ce qui concerne la rivalité, elle est désormais bien ancrée chez les supporters grâce à l'impulsion médiatique de Bernard Tapie et de Canal +, propriétaire du club parisien depuis 1991.

À lire aussi
Ligue 1 Uber Eats
Le PSG écope de 700.000 euros d'amende pour retards de paiement

Dès les premières minutes, Vincent Guérin calme l'euphorie marseillaise en ouvrant le score (8e). L'Allemand Rudi Völler, dont c'était la première saison sur la Canebière, parvient cependant à égaliser quelques instants plus tard (16e). Le fait de la rencontre intervient alors à la 36e minute. Comme face au Grand Milan, Basile Boli expédie le ballon dans le but adverse grâce à une tête surpuissante. Alen Bokšic enfoncera le clou en deuxième mi-temps (76e). Devant plus de 37.000 spectateurs, l'OM remporte un cinquième titre consécutif avant d'en être destitué à la suite de l'affaire VA-OM. Son dauphin, le PSG, refusera d'hériter du titre.

2000 : les rouges des Leroy (4-1)

>
Résumé du match OM-PSG de la saison 1999-2000

En ce 15 février 2000, le Vélodrome est cette fois-ci le théâtre d'une affiche déséquilibrée. Alors que les locaux végètent à la 11e place et n'ont pas encore assuré leur maintien, les Parisiens débarquent dans le Sud du haut de leur deuxième place.

Le PSG prend rapidement l'avantage avec le Brésilien Christian. Mais à la 18e minute, tout s'emballe : le Marseillais Jérôme Leroy tacle sèchement son homonyme parisien sur le terrain, Laurent Leroy. Ce dernier se relève et lui fait un croc-en-jambe. Une bagarre se déclenche entre les joueurs. Conséquence : les deux Leroy écopent d'un carton rouge. Huit avertissements sont par la suite distribués par l'arbitre. Au final, l'incident profite aux Marseillais qui enfilent quatre buts de la 24e à la 78e (Pérez, Pouget, Abardonado, Maurice).

2003 : la samba de Ronaldinho (0-3)

>
Le festival de Ronaldinho en 2003 face à Marseille

Coup de tonnerre le 9 mars 2003 ! Marseille est terrassé par Paris (0-3). En plus du score, c'est la manière qui est dure à encaisser pour les supporters olympiens. Car pendant toute la rencontre, Ronaldinho danse la samba sur la pelouse. Entre ses dribbles, ses accélérations et ses diverses feintes, il marque un but et offre une passe décisive pour Jérôme Leroy, auteur d'un doublé.

"Ronnie", dont c'était la dernière saison dans l'Hexagone, permet aux Bleu et Rouge de décrocher une première victoire au Vélodrome après quinze ans d'échecs. Cela n'empêchera cependant pas à l'équipe dirigée par Luis Fernandez de conclure à la 11e place alors que l'OM finit sur la troisième marche du podium.

2008 : des rebondissements pour lancer la saison du PSG (2-4)

>
La victoire 2-4 du PSG en 2008

Avant le 26 octobre 2008, il fallait remonter au mois d'avril 1979 pour retrouver autant de buts dans un clasico. Pour la 10e journée de Ligue 1, c'est une équipe invaincue de l'OM (2e) qui accueille un PSG qui se remet peu à peu de ses deux années de lutte pour le maintien.

Pourtant, la tournure des événements montre une nouvelle fois que le clasico est un match très particulier dans une saison, malgré les contextes. Hoarau, arrivé l'été passé à Paris, ouvre le score dès la 10e minute. Niang égalise et Valbuena donne l'avantage à Marseille à la 45e. Seulement, Luyindula porte le score à 2-2. Un but de Rothen permet au club de la capitale de passer devant avant que Hoarau ne scelle le sort de la rencontre en faveur des Parisiens (2-4). Par ailleurs, Hatem Ben Arfa se fait remarquer sur le banc marseillais pour son refus d'aller s'échauffer. Une attitude qui l'obligera à présenter des excuses publiques en conférence de presse.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vidéo Ligue 1 Uber Eats PSG-OM
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants