1 min de lecture Arbitrage

Ligue 2 : un but refusé pour la première fois en France par l'arbitrage vidéo

VIDÉO - Pour la première fois lors d'un match officiel entre deux équipes françaises, le Paris FC et Orléans, l'arbitrage vidéo a conduit à l'annulation d'un but.

L'arbitre français Clément Turpin
L'arbitre français Clément Turpin Crédit : BORIS HORVAT / AFP
Christophe Guirard

Le match aller du barrage Ligue2/National entre le Paris FC et Orléans est entré dans l'histoire du football français. À la 32e minute de la rencontre, l'US Orléans pense avoir ouvert le score par Nabab sur la pelouse parisienne avant que l'arbitre du match, Clément Turpin, n'annule le but en raison d'une position de hors-jeu d'un joueur du Loiret. C'est le recours à l'arbitrage vidéo qui a conduit à cette décision, une grande première dans l'histoire du football hexagonal.

L'arbitrage vidéo avait déjà été utilisé le 28 mars dernier lors de la rencontre amicale entre l'équipe de France et celle d'Espagne, au Stade de France. Un but marqué par l'attaquant des Bleus Antoine Griezmann avait ainsi été annulé par l'arbitre de la rencontre, également pour une position de hors-jeu. Une première qui avait clairement divisé le monde des observateurs et des amateurs de football, certains accueillant avec ferveur cette aide à l'arbitrage, d'autres regrettant qu'elle vienne remettre en question la spontanéité et la glorieuse incertitude du sport.

Mardi soir, les Orléanais se sont tout de même imposés (1-0), sur le terrain du Paris FC et sont bien partis pour garder leur place en Ligue 2. Le match retour, dans le Loiret, aura lieu dimanche 28 mai à 18h.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Arbitrage Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants