1 min de lecture Metz

VIDÉO - Metz-Lyon : le match arrêté après des jets de pétards sur Anthony Lopes

Des "supporters" ont lancé des pièces d'artifice en direction du gardien lyonnais samedi 3 décembre, entraînant l'arrêt définitif de la rencontre.

Anthony Lopes a été touché par des jets de pétards samedi 3 décembre lors de la rencontre Metz-Lyon
Anthony Lopes a été touché par des jets de pétards samedi 3 décembre lors de la rencontre Metz-Lyon Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et Clémence Bauduin

Une poignée de "supporters" ultras du groupe Horda Frenetik risque de coûter très cher au FC Metz et ternit sérieusement l'image du football français. Le match entre le promu et Lyon a été interrompu à la demi-heure de jeu samedi 3 décembre à la suite de jets de pétard tout près du gardien lyonnais, Anthony Lopes. Ce dernier a été conduit à l'hôpital par les pompiers pour passer des examens. Le médecin de l'OL, Emmanuel Orhant, a également été blessé par un pétard.

Tout a commencé quand, à la 30e minute de jeu, un 2e pétard a notamment explosé tout près du portier de l'OL alors qu'il était à terre et se tenait le visage après le jet d'un premier pétard. L'arbitre Lionel Jaffredo a alors pris le ballon en mains et ramené les équipes au vestiaire pour tenter de calmer les esprits. Ces incidents se sont produits alors que Metz venait d'ouvrir le score à la 29e minute par Gauthier Hein.

Au bout de 45 minutes, les joueurs ne sont pas revenus et le speaker a annoncé : "Match annulé, le stade va être évacué tribune par tribune". Une bronca monumentale s'est alors élevée dans le stade Saint-Symphorien, en direction du groupe Horda Frenetik. Le FC Metz risque de lourdes sanctions, à commencer par la perte du match sur tapis vert. La LFP "regrette ces incidents et sera intransigeante dans la suite qui sera donnée à ce dossier", a-t-elle fait savoir dans un communiqué.

À lire aussi
Emmanuel Rivière et Baptiste Santamaria au cours du match qui opposait Metz à Angers, le 6 mai 2018 Ligue 1 Conforama
Metz relégué en Ligue 2

L'article 547 des règlements la LFP précise que "lorsqu'un match est définitivement arrêté par l'arbitre en raison de l'envahissement du terrain ou d'autres incidents, la Commission de discipline prend, après instruction, les mesures adaptées aux responsabilités engagées". Et de préciser : "Dans l'hypothèse où elle donne, selon les règles prévues, match perdu par pénalité au club dont la responsabilité est établie, elle renvoie pour enregistrement à la Commission des compétitions. L'homologation du résultat sera effectuée par la Commission des compétitions".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Metz Lyon Olympique Lyonnais
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786113887
VIDÉO - Metz-Lyon : le match arrêté après des jets de pétards sur Anthony Lopes
VIDÉO - Metz-Lyon : le match arrêté après des jets de pétards sur Anthony Lopes
Des "supporters" ont lancé des pièces d'artifice en direction du gardien lyonnais samedi 3 décembre, entraînant l'arrêt définitif de la rencontre.
https://www.rtl.fr/sport/football/video-metz-lyon-le-match-arrete-pour-des-jets-de-petard-sur-anthony-lopes-7786113887
2016-12-03 20:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ou_ER1SJU6gY_nmZJL2R7g/330v220-2/online/image/2016/1203/7786114510_anthony-lopes-a-ete-touche-par-des-jets-de-petards-samedi-3-decembre-lors-de-la-rencontre-metz-lyon.jpg