3 min de lecture Ligue des champions

Real-PSG : la première place, déterminante pour la suite, se joue à Madrid

DÉCRYPTAGE - Le PSG dispute en grande partie la première place du groupe A de la Ligue des champions, ce mardi 3 novembre à Madrid. Si la deuxième n'est pas rédhibitoire pour la victoire finale, elle est sérieusement handicapante.

Lucas face à Sergio Ramos et Casemiro au match aller le 21 octobre 2015
Lucas face à Sergio Ramos et Casemiro au match aller le 21 octobre 2015 Crédit : AFP/T.Samson
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

C'est l'heure des retrouvailles. Et très probablement de la prise d'une option quasiment définitive pour la première place du groupe A. Un peu moins de deux semaines après le match nul 0-0 au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain se rend à Santiago Bernabeu pour défier le Real Madrid, ce mardi 3 novembre (20h45). Les deux équipes sont pour l'instant à égalité avec sept points en trois rencontres. Si elles remportent leurs deux derniers matches (Paris ira à Malmö et recevra le Shakthar Donetsk, le Real se rendra chez les Ukrainiens et accueillera les Suédois), ce sera ce rendez-vous madrilène qui servira de juge de paix pour savoir qui terminera en tête. Le vainqueur, s'il y en a un, prendra trois points d'avance sur son adversaire ; en cas de nouveau match nul sans but, c'est la différence de buts générale qui départagera Français et Espagnol ; et si l'affiche débouche sur un score de parité avec des buts (1-1, 2-2, etc), l'avantage sera pour les hommes de Laurent Blanc. Dans ce cas, c'est le nombre de buts marqués à l'extérieur qui prévaut.

L'histoire récente le montre clairement : mieux vaut terminer premier de son groupe lorsque l'on ambitionne de soulever la "Coupe aux grandes oreilles" à la fin du printemps suivant. Depuis 2010, une seule équipe s'est imposée en se classant deuxième à l'issue de la première phase : l'Inter Milan de José Mourinho, qui avait finit derrière la FC Barcelone, avant de sortir Chelsea en 8es, le CSKA Moscou en quarts, le Barça en demie et de battre le Bayern Munich en finale. Les Bavarois avaient d'ailleurs eux aussi été devancés dans leur groupe, par... les Girondins de Bordeaux (la Juventus Turin s'était classée 3e). Cette saison-là, deux autres clubs avaient franchi les 8es bien qu'ayant terminé 2e de leur groupe : Lyon, futur demi-finaliste face au Bayern, et le CSKA Moscou, écarté par le FC Séville au tour suivant. Mais depuis, les exemples se sont raréfiés.

Avril 2010 : les Girondins de Planus sont éliminés en 1/4 de la Ligue des champions par l'OL de Gomis
Avril 2010 : les Girondins de Planus sont éliminés en 1/4 de la Ligue des champions par l'OL de Gomis Crédit : AFP/P.Andrieu

Le 2e a 17,5% de chances de passer les 8es depuis 2011

En 2010-2011, un seul des huit 2es de groupe se hisse en quarts. Il s'agit, une fois encore, l'Inter Milan, cette fois-ci avec le Brésilien Leonardo aux commandes. Le club lombard n'ira pas plus loin, barré par les Allemands de Schalke. En 2011-2012, les Italiens connaissent un scénario inverse : leaders du groupe B, ils sont sortis en 8es par Marseille, 2e du groupe F derrière Arsenal. L'OM sera écarté par le Bayern en quarts, comme le Milan AC (2e du groupe H) par le Barça après un succès sur Arsenal. Deux 2es de groupe sur huit qui passent l'obstacle des 8es : c'est encore la proportion en 2012-2013, avec un Real qui ira jusqu'en demie (éliminé par le Borussia Dortmund) et Galatasaray écarté au tour précédent par les mêmes Espagnols. En 2013-2014, la statistique tombera à zéro : qualification des huit premiers pour les quarts de finale.

Enfin, l'an passé, ils sont à nouveau deux à s'être sortis d'un tirage au sort non protégé en 8es, avec match retour à l'extérieur : le Paris Saint-Germain et la Juventus Turin. Vainqueur du Barça 3-2 à domicile et battu 3-1 au Camp Nou, Paris avait de toute façon abandonné deux points en route à Amsterdam. Tombeur de Chelsea en prolongation, le champion de France avait ensuite sombré en quarts contre les Catalans (1-3 au Parc, 2-0 à Barcelone), futurs vainqueurs de l'épreuve face à la "Vieille Dame" en finale (3-1). Une victoire (Inter 2010), deux finales (Bayern 2010, Juve 2015) et deux demi-finales (Lyon 2010 et Real 2013), 7 clubs sur 40 qui ont passé les 8es de finale depuis 2011 (17,5%) : voilà donc le bilan des 2es de groupe sur les six dernières saisons. Paris est prévenu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions Paris Saint-Germain Real Madrid
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants