4 min de lecture Ligue 1 Conforama

OL : Ferri-Fekir, le duo qui réussit aux Gones

DÉCRYPTAGE - La jeunesse lyonnaise, qui a pour mission d'assurer la bonne tenue du club jusqu'en 2016, est incarnée par Jordan Ferri et Nabil Fekir, un duo qui a toujours réussi aux Gones cette saison.

Nabil Fekir lors du match de Lyon face au PSG, le 21 septembre 2014
Nabil Fekir lors du match de Lyon face au PSG, le 21 septembre 2014 Crédit : AFP/K.Tribouillard
Julien Quelen
Julien Quelen
Journaliste RTL

La stratégie de Jean-Michel Aulas, seul président à a réellement anticiper les besoins économiques de son club, est claire comme de l'eau de roche. En pariant sur les jeunes de son centre de formation mis en scène par un entraîneur jeune et ambitieux, le patron lyonnais exerce une politique de transition pour assurer des résultats sportifs satisfaisants avant les nouvelles ressources d'un stade flambant neuf. 

Sorti du deuxième meilleur centre de formation européen (derrière le FC Barcelone), Jordan Ferri, Nabil Fekir ou encore Clinton N'Jie s'émancipent en Ligue 1 et font le bonheur des supporteurs des Gones. Après un début de saison délicat, les jeunes formés au club ont inscrit la totalité des buts lyonnais et ramènent à l'envi le club dans le haut du classement, une position à laquelle il peut légitimement prétendre. 

Jordan Ferri, meilleur passeur de Ligue 1

Après avoir pris part à 29 matches de Ligue 1 la saison dernière, Jordan Ferri s'est annoncé au championnat de France comme l'un de ses plus brillants espoirs. Avec trois buts inscrits en dehors de la surface, le jeune lyonnais a montré qu'il était un milieu relayeur cumulard, capable de "gratter" les ballons tout comme de les bonifier, se porter vers l'avant, marquer ou faire la dernière passe. 

Les passes décisives justement, voilà une affaire qui le concerne au premier chef. Après 8 journées (il n'a joué que 7 matches), le milieu de 22 ans en a distribué 4, ce qui en fait le meilleur passeur du championnat. Le tout sans tirer les corners ou les coups-francs. Avec Maxime Gonalons en véritable patron du milieu, Jordan Ferri symbolise la réussite du système en 4-4-2 losange initié par Rémi Garde en 2013. 

Fekir, enfin la nouvelle pépite ?

À lire aussi
La dernière rencontre entre les deux clubs s'était achevée par un match nul Ligue 1 Conforama
Marseille-Montpellier : match annulé après la découverte d'un potentiel cas de Covid

Sur les quatre passes décisives de Jordan Ferri, aucune ne s'est offerte à Nabil Fekir. Pourtant, une statistique demeure intéressante quand on évoque l'association des deux compères du milieu. Dans l'incapacité chronique d'aligner son milieu 3G (Gonalons-Grenier-Gourcuff), le plus séduisant sur le papier, l'OL s'en remet à sa connexion FF. Depuis le début de saison en Ligue 1, Lyon a toujours perdu quand les deux joueurs n'étaient pas alignés. Avec Ferri et Fekir dans le onze de départ, l'OL a gagné trois fois (face à Rennes, Monaco et Lorient) et fait un match nul (face au PSG). 

Auteur d'une très belle préparation d'avant-saison, Nabil Fekir s'est imposé comme une évidence dans le onze d'Hubert Fournier, en l'absence de Clément Grenier et de Yoan Gourcuff. Pointe haute du milieu de terrain lyonnais, le jeune franco-algérien enflamme Gerland sur ses prises de balle décomplexées, par la justesse dont il fait preuve et ses 3 buts marqués en 5 apparitions

Annoncés comme les successeurs de Karim Benzema et Hatem Ben Arfa, Farès Balhouli, Yacine Benzia ou Yannis Tafer n'ont (pas encore ?) jamais confirmé les espoirs qu'ils avaient suscité en jeunes. Nabil Fekir, qui évolue à un poste moins avancé sur le terrain, semble le mieux parti pour épouser la réussite du buteur madrilène. Dans un profil de numéro 10 moderne, le jeune gaucher tient pour le moment les promesses que son talent fait naître malgré lui. 

Deux futurs Bleus ?

Verra-t-on un jour Jordan Ferri et Nabil Fekir porter le maillot bleu ? La question est volontairement prématurée, mais la jeunesse promise à l'équipe de France en vue de l'Euro 2016 incite à regarder du côté des jeunes talents. Peut-être évolueront-ils plutôt sous les ordres de Pierre Mankowski lors de l'Euro Espoirs qui aura lieu un an plus tôt. 

Pour Jordan Ferri, déjà sélectionné à 6 reprises dans la catégorie, cela ne semble pas faire de doute, sous réserve que ses prestations avec l'OL s'inscrivent dans la durée. Pour Nabil Fekir, en revanche, sa double nationalité franco-algérienne est au cœur d'un débat enflammé par son début de saison. Christian Gourcuff, qui le regarde avec attention, a même été tenté de le convoquer pour le début des éliminatoires de la CAN 2015

Du côté des Bleus, le sélectionneur assure également que ses performances son scrutées avec le plus grand intérêt. "C’est un joueur intéressant que je suis (...) Je peux lui garantir que je regarde ses performances et que son profil m’intéresse", a-t-il ainsi déclaré il y a peu dans les colonnes de L'Équipe. S'il venait à se faire de nouveau remarquer en Ligue 1, le temps de réflexion accordé par l'ancien coach des Merlus pourrait se raccourcir. Jeudi, son nom apparaîtra peut-être dans deux listes différentes... 

Concours pronostics
La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Ligue 1 Conforama Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants