1 min de lecture Football

Nicolas Anelka fait limoger l'entraîneur de son club algérien après une bagarre

L'entraîneur du club algérien NA Hussein Dey a été remercié après avoir eu une altercation avec l'ancien international français Nicolas Anelka.

Nicolas Anelka au Koweït, le 15 avril 2014.
Nicolas Anelka au Koweït, le 15 avril 2014.
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'enfant terrible du football français fait à nouveau parler de lui. Nicolas Anelka a fait licencier l'entraîneur du NA Hussein Dey, club de première division algérienne où il est le directeur sportif depuis le début d'année, après s'être bagarré avec lui lors d'une séance d'entraînement, mercredi 22 avril.

Selon le récit de Compétition, quotidien sportif local, l'altercation a éclaté entre Meziane Ighil et l'ancien international français car ce dernier avait pénétré sur la pelouse pour donner des conseils au préparateur des gardiens pendant l'entraînement. Mécontent de l'ingérence de son directeur sportif, l'entraîneur algérien a ainsi demandé à Anelka de quitter le terrain, ce qu'il refuse. La discussion prend alors un tout autre ton et "quelques mots aigres-doux" fusent selon le journal, avant que les deux hommes en viennent aux mains. Les joueurs doivent s'y reprendre à deux fois pour les séparer.

Après avoir tenté de ne pas ébruiter l'affaire, la direction du club a finalement organisé une réunion extraordinaire, avec le président, les actionnaires et le secrétaire général, qui s'est conclue sur le limogeage de l'entraîneur Meziane Ighil. Nicolas Anelka, lui, a été conforté dans son rôle de directeur sportif du club en passe d'être relégué en deuxième division.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Football Nicolas Anelka Algérie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants