1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Mort de Maradona : son avocat pointe "un traitement très mauvais" comme cause de sa mort
1 min de lecture

Mort de Maradona : son avocat pointe "un traitement très mauvais" comme cause de sa mort

L'ancien avocat de Diego Maradona a affirmé ce lundi que le traitement médical dispensé à son client "était très mauvais, c'est pour ça qu'il est mort", à l'issue de son témoignage dans l'enquête sur le décès de l'ex-star du football argentin.

 Photo de Diego Maradona prise dans les bureaux de l’Union européenne dans le centre de Rome, le 14 février 2014. (Illustration)
Photo de Diego Maradona prise dans les bureaux de l’Union européenne dans le centre de Rome, le 14 février 2014. (Illustration)
Crédit : ANDREAS SOLARO / AFP
Romain Giraud & AFP

"Son traitement était très mauvais, c'est pour ça qu'il est mort". Les mots sont durs et directement dirigés au personnel médical qui soignait Diégo Maradona :"Les erreurs commises ont été nombreuses parce que Diego est mort, il a gonflé et gonflé le pauvre jusqu'à ce que son coeur explose", a également déclaré Matias Morla à la presse après son témoignage de plus de trois heures dans le bureau du procureur à San Isidro, dans la banlieue nord de Buenos Aires.

Diego Maradona, qui souffrait de problèmes aux reins, au foie, d'insuffisance cardiaque, de détérioration neurologique et de dépendance à l'alcool et aux psychotropes, est mort d'une crise cardiaque le 25 novembre 2020, à l'âge de 60 ans, deux semaines après une opération d'un hématome à la tête.

La légende argentine était en convalescence dans une résidence privée sous la supervision d'une équipe médicale de sept personnes déjà entendues par la justice dans le cadre de l'enquête pour "homicide involontaire avec circonstances aggravantes" ouverte afin de déterminer si l'ex-star du ballon rond a été "abandonnée" à une lente agonie faute de soins adéquats.

L'avocat a d'ailleurs qualifié de "folie" la décision de la famille de poursuivre la convalescence de Maradona hors d'un environnement hospitalier. Selon lui, Maradona "n'avait aucune raison d'aller dans une maison alors que les médecins ont dit qu'il devait rester en clinique", a-t-il dit, estimant qu'il avait été "abandonné par ses filles", en référence aux deux filles aînés, Dalma et Gianinna. "Mais une chose est la responsabilité morale et une autre la responsabilité juridique", a-t-il dit. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/