1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Michel Platini veut une "fête populaire" pour l'Euro 2016
2 min de lecture

Michel Platini veut une "fête populaire" pour l'Euro 2016

INVITÉ RTL / REPLAY - Michel Platini, président de l'UEFA, a évoqué le lancement du "FFF Tour", la tournée promotionnelle de l'Euro 2016 organisé en France.

Michel Platini en Belgique, le 11 décembre 2014
Michel Platini en Belgique, le 11 décembre 2014
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Michel Platini veut une "fête populaire" pour l'Euro 2016
00:57:23
Jérôme Millagou & Julien Absalon

Michel Platini était l'invité exceptionnel du Club Liza sur RTL, samedi 16 mai. Chez lui, à Joeuf (Meurthe-et-Moselle), le président de l'UEFA a reçu Bixente Lizarazu à l'occasion du lancement du "FFF Tour", la tournée promotionnelle de l'Euro 2016 organisé par la France. Cette caravane de la Fédération française de football proposera de nombreuses animations à travers les différentes régions de l'Hexagone d'ici le début du tournoi.

Le coup d'envoi de ce "FFF Tour" a été donné à Joeuf, d'où vient l'ancien footballeur français Michel Platini. "Cela me fait énormément plaisir. La Fédération aurait pu le faire à Nancy ou à Metz. Mais ce sera à Joeuf. J'ai remercié Noël Le Graet pour cela (le président de la FFF, ndlr)", a-t-il expliqué tout en assurant n'avoir "pas du tout influencé" dans ce choix.

Les gens ont envie de participer, de reconnaître ce qu'ils ont connu en 1998 pour les plus jeunes, 1984 pour les plus anciens

Michel Platini

C'est donc de cette manière, à un peu plus d'an du match d'ouverture qui aura lieu le 10 juin au Stade de France, que l'instance dirigeante du football français mais aussi l'UEFA comptent créer un engouement autour du Championnat d'Europe. Michel Platini veut ainsi éviter de reproduire ce qu'il s'était passé lors de la Coupe du monde 1998, où "les organisateurs s'y était pris très tard et n'avaient jamais cru à la fête populaire autour de l’événement". Le pays n'avait selon lui "pas profité de la victoire pour promouvoir ses qualités, ses régions et son modernisme".

"Après, la population s'est jointe aux victoires de l'équipe de France. Maintenant, depuis quelques années, avec les présidences successives de Nicolas Sarkozy et François Hollande, il y a un vrai projet de faire gagner, non pas l'équipe de Didier Deschamps, mais la France. Nous travaillons très bien avec les villes, les régions, le gouvernement et tout le monde pour que ce soit une vraie fête où la France se montre à la hauteur", estime Michel Platini avant d'ajouter : "Les gens ont envie de grands événements, de grands concerts, de grands matches. Ils ont envie de participer, de reconnaître ce qu'ils ont connu en 1998 pour les plus jeunes, 1984 pour les plus anciens. Ils ont envie de vivre quelque chose de beau, à nous de leur donner ça".

À lire aussi

Michel Platini est également revenu sur la politique tarifaire de la billetterie de l'Euro 2016. Annoncée mardi 12 mai, elle mettra à partir du 10 juin des tickets en vente à partir de 25 euros. "Le principe, c'est que tout le monde a le droit d'aller voir un match de football de l'Euro", a confié le triple Ballon d'Or conscient également que cette catégorie accessible doit aussi obliger à "mettre des billets pour la finale beaucoup plus chers".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.